Le patron de l'entreprise, Elon Musk, avait rouvert le site en mai dernier malgré l'interdiction des autorités locales.

Selon le journal américain, environ 450 contaminations ont été enregistrées entre mai et décembre après la réouverture de l'usine de voitures électriques, et ce parmi quelque 10.000 travailleurs.

Située près de San Francisco, ce site est l'un des plus importants pour Tesla. Les Model S, Model X et Model 3 y sont produites, tout comme la plupart des pièces automobiles de l'entreprise.

Elon Musk avait vivement critiqué la fermeture forcée de l'usine et menacé de déplacer les installations et le siège de Tesla, situé à Palo Alto, également en Californie, vers d'autres États américains.