Ce mardi matin, en plein heure de pointe, un homme a ouvert le feu dans une station de métro new-yorkaise. A 8h24 exactement, un homme d'une soixantaine d'années a d'abord lancé un engin explosif, provoquant des nuages de fumée noire, avant d'ouvrir le feu sur des passagers, causant 23 blessés au total.

Nos confrères du New York Times ont pu s'entretenir avec l'une des victimes de ce drame, depuis son lit d'hôpital. 

"Au début, tout ce que nous pouvions voir, c’était une bombe fumigène noire exploser et les gens se précipiter en arrière", explique l'homme. C'est alors que le tireur a commencé à viser des passagers, dont le témoin interrogé par le New York Times.

"Le sang coulait"

"Je ne pensais pas que c’était grave, alors je suis descendu du métro et j’ai baissé mon pantalon, mais le sang coulait", déclare la victime, qui a été touchée à l'arrière du genou.

"Une femme enceinte me suivait, j’ai essayé de l’aider", raconte encore l'homme. "Au début, je ne savais même pas que des gens avaient été abattus. Je pensais juste que c’était une bombe fumigène noire. La femme m'a dit qu’elle était enceinte. Je lui ai fait un câlin, mais le chaos a continué. J’ai été poussé, puis j’ai été touché", précise la victime.

"J’ai été choqué. J'en tremble encore", confie encore l'homme. "Je ne pense pas que j'oserai un jour prendre à nouveau le métro".