La compagnie aérienne américaine a annoncé la nouvelle mercredi. United Airlines a été la première grande compagnie aérienne à exiger que ses employés soient vaccinés, après que le président américain Joe Biden a ordonné aux entreprises travaillant avec le gouvernement américain de le faire. "J'espérais que nous serions vaccinés à 100 %, mais 232 de nos 67 000 employés américains ne se sont pas faits vacciner, leurs contrats ont donc été résiliés", a déclaré Steve Kirby, PDG de United Airlines.