Monde Le maire de New York, Bill de Blasio, l'avait annoncé lundi: la tempête de neige qui allait s'abattre sur la côte est des Etats-Unis serait "très probablement l'une des tempêtes de neige les plus importantes de l'histoire de cette ville". Avec jusqu'à 90 cm annoncés, on prévoyait des routes coupées et des pannes d'électricité, ce qui a poussé les New Yorkais à faire des provisions pantagruéliques en vue de cette "Apocalypse Snow".

Et puis? Pas grand chose. Certes, il a bien neigé sur la ville qui ne dort jamais et ses environs (jusqu'à 40 cm à Long Island, à peine 16 cm à Central Park), mais on était loin du record de 2006 (68,32cm de neige à Central Park en février). Dans la journée de mardi, la circulation était rétablie et la vie reprenait progressivement son cours.


"Mes plus sincères excuses"

Alors? A qui la faute? Sans doute en premier lieu à des prédictions erronées. Car les modèles météorologiques se sont révélés faux dans les grandes largeurs... ce qui a poussé un prévisionniste à présenter des excuses sur Twitter! 

"Mes plus sincères excuses à ceux qui prennent des décisions clés", commence Gary Szatkowski, responsable d'un bureau de prévisions dans le New Jersey. "Vous avez pris de nombreuses choix difficiles, en espérant que nous aurions raison. Et nous nous sommes trompés. Je suis désolé".


Un geste très remarqué par les internautes. Certains le félicitaient même d'avoir prévu le pire "au cas où". "Ne vous inquiétez pas", répond une mère de famille. "Mes enfants vous remercient [et pour cause, les écoles étaient fermé en prévision de la tempête, NDLR] et ils feront un bonhomme de neige en votre honneur!"