Une juge fédérale - Kathryn Kimball Mizelle, qui siège en Floride - avait estimé, lundi, que les autorités outrepassaient leurs prérogatives et avait annulé la prolongation du masque obligatoire, annoncée une semaine auparavant.

Les grandes compagnies aériennes du pays, qui avaient pour la plupart rendu le masque obligatoire au printemps 2020, ont abandonné la contrainte dans la foulée lundi soir, suivies par la compagnie ferroviaire Amtrak. Les compagnies de VTC Uber et Lyft leur ont emboîté le pas mardi matin.

L'administration "continue de penser que l'obligation de port du masque dans les transports est un bon usage de l'autorité que le Congrès a donnée aux CDC (Centres de prévention et de lutte contre les maladies, NDLR) pour protéger la santé publique", a-t-elle affirmé dans un communiqué.