Une fusillade aux abords d'un supermarché Walmart à Duncan a fait trois morts, dont l'auteur présumé des coups de feu, ont annoncé des médias locaux citant la police de cette ville de l'Oklahoma, dans le centre des Etats-Unis. 

Selon le chef de la police Danny Ford, cité par la télévision locale TNN-ABC, les trois personnes sont mortes à l'extérieur du supermarché et l'auteur des coups de feu figure parmi elles.

Les écoles de la zone ont été brièvement placées en confinement à la demande de la police, ont précisé les autorités scolaires de la ville.

Selon le quotidien local Duncan Banner, la police a reçu peu avant 10H00 locales (17H00 HB) une alerte signalant des coups de feu dans le magasin et la présence sur les lieux de trois victimes.

Début août, un homme blanc de 21 ans avait tué 22 clients d'un Walmart à El Paso au Texas, l'un des plus fréquentés du géant de la distribution aux Etats-Unis, à quelques mètres de la frontière avec le Mexique.

Dans un manifeste mis en ligne avant l'attaque, l'assaillant avait dénoncé une "invasion hispanique du Texas" puis avait admis après son arrestation avoir voulu s'en prendre à des "Mexicains".

Après le drame, Walmart a décidé début septembre d'arrêter de vendre des munitions pour certains fusils semi-automatiques, une fois que les stocks actuels seraient écoulés.

Les Etats-Unis sont régulièrement endeuillés par des fusillades, qui relancent à chaque fois le débat sur la prolifération des armes à feu, sans que la législation en la matière ait évolué de manière significative.

Dimanche soir, quatre jeunes hommes ont été tués et six autres blessés lors d'une "fusillade de masse" pendant une réunion de famille à Fresno (Californie). Le ou les auteurs des coups de feu n'ont pas été identifiés et le mobile de l'attaque reste inconnu.