Valérie Pécresse faisait figure de favorite face à Eric Ciotti, challenger arrivé en tête au premier vote, pour le second tour du congrès réuni par LR pour désigner son candidat à la présidentielle d'avril 2022. Et c'est bien la présidente de la région Île-de-France qui remporte le congrès de la droite avec 60,95% des voix, contre 39,05 % pour Eric Ciotti.

"Nous posons le premier pas sur le chemin qui va nous amener à la victoire", a assuré Christian Jacob, le président du parti, en se félicitant de cette "journée de rassemblement, d'union"."La droite a retrouvé son ADN, elle est populaire est solidaire (...) avec une vraie équipe de France prête à diriger notre pays" a-t-il lancé avant d'annoncer les résultats, sous les applaudissements des militants au siège du parti.


Eric Ciotti s'est d'abord exprimé pour féliciter la gagnante avec "sincérité et amitié". "Valérie vient de gagner cette élection, elle a désormais l’immense responsabilité d’amener notre famille politique vers la victoire". Dans son discours, le député des Alpes-Maritimes a appelé à former une unité autour de la candidate Pécresse. "Ta campagne a été digne, puissante et audacieuse, des qualité indispensables pour nous conduire vers la victoire", a-t-il encore salué.

Valérie Pécresse a ensuite pris la parole, en commençant par remercier les adhérents. "Pour la première fois de son histoire, le parti du Général de Gaulle va se doter d'une candidate à l'élection présidentielle. Merci d'avoir eu cette audace et je vais m'en montrer digne", a-t-elle déclaré, en promettant de "tout donner" dans la campagne présidentielle.

"J’ai une bonne nouvelle, la droite républicaine est de retour, la droite des convictions, des solutions, elle est unie et elle part au combat avec une volonté implacable. La France ne peut plus se permettre d'attendre", a-t-elle martelé, appelant elle aussi à l'unité du parti, et en assurant à chacun des candidats au Congrès, présents samedi au siège des LR, que le "rassemblement ne sera pas que des mots mais des actes". "Je m'y engage, nous allons restaurer la fierté française et protéger les Français", a-t-elle ajouté.

Au total, près de 140.000 adhérents étaient appelés à voter et la participation était élevée, puisqu'elle atteignait samedi à 10H00 déjà 76,6%. Avec Valérie Précresse comme candidate, c'est donc la ligne libérale des Républicains qui l'emporte, face à la ligne conservatrice d'Eric Ciotti.

Mme Pécresse devra cependant composer en ce début de campagne avec la circulation accrue de l'épidémie de coronavirus qui entrave la tenue du premier meeting prévu samedi 11 décembre. "Compte tenu des conditions sanitaires évidentes, nous ne tiendrons pas le meeting en physique tel qu'il était prévu", a indiqué M. Jacob, en précisant que des détails seraient donnés dans les prochains jours.