Le directeur général de la société de communication Sky Global, maison-mère de Sky ECC, a été inculpé aux Etats-Unis pour avoir "participé sciemment et intentionnellement à une entreprise criminelle qui a facilité l'importation et la distribution transnationales de stupéfiants par le biais de la vente et service de dispositifs de communication cryptés", indique samedi un communiqué de presse du Bureau du procureur du district sud de Californie. Des mandats d'arrêt ont été émis à l'encontre du directeur général de Sky Global, Jean-François Eap, mais aussi d'un ancien distributeur d'appareils conçu par la société, Thomas Herdman.

Selon l'acte d'accusation, les dispositifs fournis par l'entreprise sont conçus pour empêcher les forces de l'ordre de surveiller activement les communications entre les membres d'organisations criminelles transnationales impliquées dans le trafic de drogue et le blanchiment d'argent.

Sky global garantit, d'après l'accusation, que les messages présents sur ses appareils seront supprimés à distance si l'appareil est saisi par les forces de l'ordre. La société installerait également un logiciel de cryptage sophistiqué dans les appareils iPhone, Google Pixel, Blackberry et Nokia.

Au moins 70.000 téléphones Sky Global seraient utilisés dans le monde, précise le communiqué de presse.