Près de 300 personnes se sont rassemblées tout au long de la soirée devant le commissariat de la ville de Brooklyn Center.

La veille, la police avait annoncé avoir procédé à près de 100 arrestations pour violation du couvre-feu et rassemblement illégal. Cette fois-ci les forces de l'ordre sont restées derrière les grilles mises en place devant le poste de police, et plus d'une centaine de manifestants sont restés sur place après l'entrée en vigueur du couvre-feu à 23h00 (06h00 heure belge).

"Je suis ici ce soir parce que je ne pouvais tout simplement pas rester sans rien faire", a déclaré en marge de la manifestation Maxine Waters, élue démocrate à la Chambre des représentants. "La police à travers tout le pays doit être réformée (...) Nous devons réimaginer comment faire face aux problèmes dans notre société, sans que des personnes, et des personnes de couleur en particulier, soient tuées par une police que nous payons pour nous protéger et nous servir", a affirmé l'élue de Californie.

Maxine Waters a précisé rester dans le Minnesota au moins jusqu'à lundi pour assister aux derniers réquisitoires et plaidoiries dans le procès à Minneapolis de Derek Chauvin, l'ex-policier blanc accusé du meurtre de George Floyd l'an dernier, avant de regagner Washington.

"La mort de George Floyd s'est produite il y a moins d'un an, et de voir que la vie de Daunte Wright lui a été retirée par un autre policier, cela m'a juste poussé à me demander pourquoi est-ce que cela produit", a affirmé John Dabla, un éducateur de 28 ans dans une école de Minneapolis.

Daunte Wright, un jeune homme noir de 20 ans, est mort à Brooklyn Center après qu'une policière lui a tiré dessus lors d'un banal contrôle routier, affirmant avoir confondu son pistolet avec son Taser. La policière, Kim Potter, a été arrêtée mercredi en vue de son inculpation pour homicide involontaire.