Le tout nouveau dispositif, estimé à 23 millions de dollars, a l'avantage d'être 65% plus petit et 50% plus léger que le dispositif actuellement utilisé. Il apportera ainsi davantage de confort aux astronautes, notamment aux femmes, pour qui le design a été adapté.

Ces toilettes comprennent désormais des repose-pieds, des poignées empêchant les astronautes de flotter et un siège. La Nasa a aussi assuré qu'elles étaient plus facile à entretenir car elles disposent d'un système d'auto-recyclage. Les déchets des astronautes seront aspirés dans un ventilateur automatique, ils n'auront ainsi plus a "tirer la chasse" eux-mêmes. L'urine sera ensuite recyclée en eau pour alimenter la station spatiale. Les matières fécales seront, elles, stockées dans des contenants renvoyés sur Terre pour évaluation. Le papier hygiénique, les lingettes seront toujours jetées dans des sacs étanches avant d'être renvoyés sur Terre.

Ce nouveau système, qui a décollé le 1er octobre dernier, sera testé pendant trois ans, jusqu'au démantèlement de l'ISS en 2024. Si le test est concluant, les toilettes serviront lors de futures missions vers Mars ou sur la Lune.

.