Près de 100.000 personnes devant et 95.000 dans le stade lui-même, c'est au total plus ou moins le nombre de soldats russes qui ont attaqué l'Ukraine, a souligné Volodymyr Zelensky. "Imaginez-vous un instant 14.000 cadavres dans ce stade, avec en plus des dizaines de milliers de blessés et mutilés."

Ces chiffres correspondent, selon le président ukrainien, aux pertes russes depuis le début de l'invasion de l'Ukraine le 24 février. Ces chiffres n'ont pas pu être vérifiés de manière indépendante mais l'armée russe a vraisemblablement perdu plusieurs milliers de soldats depuis le début de ce que le Kremlin qualifie "d'opération militaire spéciale".

Une fois de plus, Volodymyr Zelensky a appelé à mettre fin au carnage. "Il faut mettre un terme à la guerre. Les propositions de l'Ukraine sont sur la table".

Les pourparlers entre Ukrainiens et Russes durent depuis plusieurs semaines, sans aboutir. La cheffe de la diplomatie Liz Truss a dit craindre que la Russie ne se serve de ces discussions comme d'un "écran de fumée" pour gagner du temps, regrouper ses troupes et relancer son offensive.