Ce mardi, l'ancien chef de la diplomatie américaine sous la présidence de Donald Trump a demandé à plusieurs reprises aux internautes de s'inscrire à ses newsletter et à ses messages de collecte de fonds. Et grâce à une case cochée à l'avance, les nouveaux contributeurs feront automatiquement des dons renouvelés mensuellement. Une astuce trompeuse et largement critiquée lorsqu'elle avait été utilisée par la campagne de Trump l'année dernière.


Mike Pompeo encourage ses soutiens à devenir des "Pipehitter" et donc, des membres de son organisation. Il définit ce terme comme "quelqu'un d'authentiquement américain, quelqu'un qui se bat pour notre avenir, quelqu'un qui ne cède jamais d'un pouce, quelqu'un qui se consacre à s'opposer au programme de la gauche radicale".

Drogue et forces spéciales

Mais pour les internautes, cela fait surtout référence à la drogue et aux forces spéciales.

Selon le site Urban Dictionnary, un dictionnaire participatif permettant de définir les termes populaires anglophones, un "pipehitter" se réfère plutôt à "une personne ou un groupe de personnes qui sont prêtes à aller jusqu'à l'extrême afin d'accomplir des choses". Selon la définition, ce terme fait le plus souvent référence aux forces spéciales, mais ne s'y limite pas. Il peut également désigner un ou plusieurs tireurs d'élite. "Ce terme évolue rapidement pour englober tous ceux qui vivent leur vie à l'extrême", conclut la définition.

Le site propose également une seconde définition à ce terme. Celui-ci peut en effet également désigner "des personnes qui fument du crack (ndlr: un dérivé de la cocaïne) et peuvent donc accomplir des choses difficiles/dangereuses/dérangeantes parce qu'elles ne se soucient que de leur prochaine défonce".

"Cela ressemble à une blague"

Sur Twitter, les internautes s'en sont donné à coeur joie. "Honnêtement, "pipehitter" ressemble à une blague que vos stagiaires d'une vingtaine d'années faisaient et que vous avez découvert par hasard en décidant que c'était une bonne idée", écrit un internaute.

"Je n'avais pas "Mike Pompeo veut que vous fumiez du crack" sur ma carte de bingo de 2021 mais honnêtement, maintenant je ne sais plus pourquoi...", se moque une jeune femme, tandis qu'un autre utilisateur de Twitter s'interroge : "Vous étiez... Vous étiez défoncé quand vous avez tweeté ça ?"

En guise de réponse à ces critiques, l'ex-secrétaire d'Etat a publié sur Twitter ce mercredi une vidéo expliquant pourquoi il avait choisi ce terme, faisant référence à "l'un des meilleurs officiers de la CIA avec lequel il ait travaillé". "Quand je l'interrogeais sur quelqu'un, s'il était excellent, il me disait : "J'adore ce type. Un pipehitter. Il voulait dire que cette personne faisait des choses et était dévouée à la mission. Nous devons tous être des Pipehitters", explique Mike Pompeo.