Ce lundi, nous vous parlions d'une agression qui avait eu lieu dans un quartier sensible de Montgeron, dans le département de l'Essonne, le 30 septembre dernier. Des images d'une extrême violence qui avaient choqué la France.


Ce mercredi, la victime a pu prendre la parole dans l'émission TPMP.  Et son témoignage est édifiant. "Je sortais avec ma meilleure amie de l'épicerie. Du coup, il y a une dizaine de mecs qui l'ont interpellée d'abord. (...) Elle ne s'est pas retournée.", a-t-il commencé. "Moi, je sortais juste derrière elle : ils m'ont tout de suite dit que j'étais un PD, un gay et tout. (...) Ils m'ont d'abord attrapé par-derrière, ils m'ont jeté, ils m'ont frappé. (...) Ils sont venus des deux côtés du bâtiment, ils m'ont cogné la tête contre le grillage, ils m'ont jeté par terre, ils m'ont frappé, ils m'ont mis des coups de poing, des shoots dans la tête... C'était vraiment horrible et tout ça, gratuit. D'autant plus que je ne suis pas gay", a continué l'adolescent de 17 ans.

Durant ce lynchage, Yanis a cru qu'il allait mourir. Il doit finalement son salut à une courageuse femme. "Cette maman est venue me sauver. Pour cela, je la remercie beaucoup car je ne la connaissais vraiment pas."


Sur le plateau de Cyril Hanouna, Yanis explique qu'il ne s'agit pas d'un cas isolé. Plusieurs fois, il s'est déjà fait agresser dans son quartier. Il a même déjà porté plainte plusieurs fois. Mais toutes ces tentatives ont été classées "sans suite".

Pour cet adolescent, les séquelles sont énormes. Si physiquement, il s'est remis de cette agression, il a beaucoup de mal à se remettre psychologiquement de cette épreuve terrible. "Je dors vraiment très peu, je n'arrive pas à m'en remettre, j'ai du mal à être moi-même, je suis renfermé sur moi-même, je suis allongé toute la journée, je ne sors plus de chez moi (...) ma vie est finie en fait", a-t-il expliqué.


Après la diffusion des images sur Twitter, l'affaire a fait grand bruit. Depuis lundi, une enquête est ouverte pour violence en réunion.