Après 2 ans de silence, Apple reconnaît un défaut sur ses MacBook Pro

On peut être la première entreprise américaine, valorisée à plus de 700 milliards de dollars, plébiscitée par des consommateurs assommés de marketing, et quand même être un peu lent à la détente. Apple l'a prouvé jusqu'à ce jeudi 19 février.

AMC

On peut être la première entreprise américaine, valorisée à plus de 700 milliards de dollars, plébiscitée par des consommateurs assommés de marketing, et quand même être un peu lent à la détente. Apple, la marque rouleau compresseur qui vend iPhone, iPad et iMac à tour de bras l'a prouvé jusqu'à ce jeudi 19 février. 


En cause: une importante série de MacBook Pro vendus entre février 2011 et décembre 2013. Depuis deux ans, ces ordinateurs portables souffrent d'un mal plutôt handicapant: soucis d'affichage, plantages inopinés, redémarrages en boucle... Bref, la puissante machine achetée pour près de 2000€ se révèle totalement inutilisable au bout de deux ans à peine, trois ans dans le meilleur des cas! A la source de ce problème, on trouve la carte graphique. Pour faire court, celle-ci est mal soudée sur la carte-mère, ce qui rend l'ensemble totalement inutilisable en situation de surchauffe.

Du côté du service après-vente de la marque à la pomme, on faisait la sourde oreille. Les "genius", le nom donné aux informaticiens disponibles dans les Apple Store, ouvraient de grands yeux étonnés face à cette panne aussi "improbable" qu'"inconnue". 

Bref, une fois la garantie (très décriée car limitée à un an seulement) expirée, et sans "Apple Care"  (une extension de garantie de deux ans vendue au prix du pétrole), il fallait être prêt à mettre la main au portefeuille. En Belgique, cette réparation était facturée un peu moins de 700€, main-d'oeuvre comprise, par un revendeur agréé. Autre solution "do it yourself" pour le moins périlleuse: réchauffer sa carte graphique au four pour remettre les soudures en place...

Pétition, discussions, class action...

Résultat: une pétition en ligne a récolté plus de 38.000 signatures d'utilisateurs mécontents. Sur les forums d'Apple, une discussion démarrée en février 2013 totalise à ce jour plus de 12.000 réactions. En pratique, l'entreprise se retranchait jusqu'ici derrière le droit des consommateurs, presque systématiquement à son avantage, pour ignorer les réclamations. De quoi encourager des avocats américains à introduire une "class action", un recours collectif en justice, contre la marque.

Et puis, après des mois de silence assourdissant, Apple a fini par sortir du bois. Ce jeudi 19 février, une page publiée sur apple.com annonçait la bonne nouvelle: "un programme d'extension de garantie". Concrètement, en Belgique, les réparations seront prises en charge gratuitement dès le 27 février. Les frais déjà engagés par les utilisateurs seront en principe remboursées. 


Reste à espérer que la réparation tienne le coup. Sur internet de nombreux témoignages rapportent que, après quelques mois, le problème se reproduit. La solution la plus radicale étant de... racheter un nouvel ordinateur. "Obsolescence programmée", dites-vous?


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be