Le plombier moustachu a 30 ans !

Happy You, Mario ! Voilà 3 décennies qu'il ravit des centaines de millions de petits et grands. Nos tuyaux sur cet annif…

Alexis Carantonis
Le plombier moustachu a 30 ans !
©AP

Happy You, Mario ! Voilà 3 décennies qu'il ravit des centaines de millions de petits et grands. Nos tuyaux sur cet annif…

Non, vous n’avez pas fumé quelque douteux champignons: Mario, le plombier moustachu à la salopette rouge, fête bel et bien ses 30 ans cette semaine !

Icône du jeu vidéo d’abord, presque pop et sociétale ensuite, la star made in Nintendo pèse près de 500 millions de jeux vendus dans le monde, si l’on compte les plus de 200 (!) titres où il apparaît, de près ou de loin. Mais, s’il fait partie de notre enfance 8 bits et de l’avenir de celle de nos têtes blondes, connaissez-vous vraiment le frangin de Luigi ? On a gardé deux-trois anecdotes dans nos tuyaux…

1. Mario n’a pas toujours été Mario.

Si l’archiviste vidéoludique veut rendre une copie correcte, il doit faire mention du fait que Mario est trentenaire… depuis quatre ans déjà. En effet, sa toute première apparition remonte à 1981, dans le jeu d’arcade Donkey Kong de Nintendo. Il ne se nommait alors pas encore Mario mais, dans la lignée de Pac-Man ou Walkman, bien… Jumpman ! Et, sacrilège, il maniait alors bien plus la scie à bois que la clé anglaise : il était jadis charpentier, pas encore plombier. En revanche, le saga Super Mario Bros., elle, a bien vu le jour le 13 septembre 1985. Il y a trente ans. Avec un Mario plombier.

2. Mario n’a pas toujours été gentil.

En 1981, dans Donkey Kong, justement, Mario incarnait le grand méchant de l’aventure. Enfin, c’est un peu plus complexe que cela : le gorille Donkey Kong était en réalité l’animal de compagnie de Jumpman. Qui maltraitait son compagnon velu ! Le gorille a donc kidnappé Pauline, la douce de Jumpman, par vengeance… Eh oui, l’ouvrier italien n’en a pas toujours pincé pour Peach…

3. Mario, jardinier et gay ?

Si on l’a vu vêtu d’une salopette de charpentier, puis évidemment, de plombier, l’ami Mario a testé bien des corps de métiers durant sa prolifique carrière. Docteur, tennisman, basketteur, archéologue… Mais il se murmure de plus en plus que la profession originale imaginée pour le frère de Luigi n’était autre que celle de… jardinier. C’est du moins ce que laisse à penser une ancienne ébauche de manuel du tout premier Mario, faisant état de mythiques tuyaux qui composent les niveaux du jeu, en les apparentant à des pots de fleurs. Sans même évoquer le nombre de champignons et de plantes carnivores qui poussent sur les niveaux du jeu… Au rayon des autres théories jamais commentées par Nintendo, le mythe (fumeux) de la sexualité de Mario fait toujours causer. Tout cela parce que le petit bijou Super Mario Galaxy, sorti en 2007 sur Wii, dessinait grossièrement un UR MR GAY avec les étoiles de son logo…

4. Mario, à défaut de Popeye. Si Mario a vu le jour, c’est, comme souvent dans l’histoire, grâce à un heureux accident. Replongeons-nous dans le contexte du début des eighties. À cette époque, hors de ses terres japonaises, Nintendo souffre. Les États-Unis, et plus largement l’Occident, restent hermétiques aux jeux nippons. Yamauchi, big boss de Big N d’alors, fait monter le jeune Shigeru Miyamoto, et le mandate de créer un jeu autour de Popeye. Olive, Brutus, le triangle amoureux… Tout y est. Sauf que Nintendo ne parviendra jamais à décrocher les droits… La suite, vous connaissez !

5. Tom Hanks, pas assez connu pour l’incarner.

Nous sommes en 1993. La saga Super Mario vit son âge d’or. À l’époque, on ignore encore à quel point il est complexe de transposer, à Hollywood, un héros tiré du jeu vidéo… Du coup, Super Mario Bros., l’un des pires films de l’histoire, voit le jour. Un film pour lequel un certain Tom Hanks fut auditionné, pour jouer Mario… et recalé, because pas assez connu ! Schwarzie et Michaal Keaton, eux, refusèrent d’y jouer le vil Koopa... Si, si !

Cliquez ici pour jouer à Mario en ligne !

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be