PC, Smartphones: voici les couacs les plus fréquents

Mister Genius, 30.000 clients, ne cesse de croître. Forcément "le Belge n’a jamais été aussi largué"… Voici le top 5 des services ou réparations les plus courants.

A.Ca.
PC, Smartphones: voici les couacs les plus fréquents
©DR

Mister Genius, 3 0.000 clients, ne cesse de croître. Forcément "le Belge n’a jamais été aussi largué"

Le Yin et le Yang. À gauche, Drake, COO. Le technicien, geek assumé. "Rien qu’aux dernières lettres d’un numéro de série, je peux vous dire quel disque dur est monté dans quel laptop, et lequel est bon. Pourquoi croyez-vous que Media Markt est moins cher ? Parce qu’ils proposent les moins bonnes séries…" À droite, Jérôme, plutôt le profil du directeur commercial. Casual, pragmatique, adepte du franglais et bon communicateur. Le tandem, issu de la génération 86, le concède volontiers : "on se complète !"

Ensemble, les quasi-trentenaires font partie du trio qui gère la firme leader de la réparation de matos informatique en Belgique : Mister Genius. "Il y a aussi Olivier Olbrecht, notre CEO, aujourd’hui détaché de l’opérationnel et qui se consacre à la vision de l’entreprise et à sa croissance. Ce qui se passe aujourd’hui dans le marché, il nous l’avait dit il y a trois ans, alors qu’on le prenait pour un fou…" Malgré une époque où l’on peut tout réparer soi-même en suivant un tuto sur YouTube, malgré qu’on puisse penser que les gens sont plus éduqués à Internet, aux PC, smartphones et tablettes, qui font partie de nos vies depuis une dizaine d’années minimum, une chaîne spécialisée dans la réparation et l’encadrement IT comme Mister Genius n’a jamais autant performé. "Parce que les gens n’ont jamais été aussi démunis devant la technologie et l’avarie technologique."

Le tout dans un contexte où les petits indépendants spécialisés se font de plus en plus rares, et où le secteur ne compte plus depuis un bail sur des chaînes comme Excell ou Padeg…

"La réalité, c’est que pour le particulier qui a crashé son disque dur - ce qui est embêtant - ou pour l’indépendant qui a perdu ses données ou le fichier clients de sa boîte mail - ce qui est absolument catastrophique - il y a peu de solutions… Entre le copain qui s’y connaît un peu et le SAV de la marque, qui va totalement wiper (effacer, remettre à neuf) le PC dans un processus automatisé, sans se poser de questions, et avec un mégadélai, il n’y a personne. Sauf Mister Genius, où le vendeur qui vous sert est aussi le technicien qui va ouvrir votre machine et la suivre, vous conseiller. À part le black, on n’a pas ou peu de concurrence."

La société compte près de 30.000 clients et vient d’ouvrir deux nouveaux magasins, à Wavre (rue de Nivelles) et à Namur (rue des Carmes). "Après avoir quadrillé Bruxelles avec 7 enseignes, réparties dans la Capitale, notre focus, cette année, c’est la Wallonie. On devrait compter 15 magasins en Belgique d’ici fin 2016. Puis, nous nous attaquerons à la Flandre. Mister Genius est clairement une boîte qui engage. Si demain, six mecs ou nanas motivé(e) s et compétents se présentent chez nous, on embauche six personnes."

Docteur es techno ? Métier d’avenir !

PC, Smartphones: voici les couacs les plus fréquents
©DR



"La réparation de smartphones ? C’est un marché pourri"

Alors le Belge, calé en informatique ? "Vous n’imaginez pas à quel point les gens sont largués, et le marché peu éduqué", lâche Jérôme. "90 % des interventions qu’on fait sont techniquement assez simples" , reprend Drake . "Je suppose que les gens n’ont pas l’intérêt et/ou le temps et/ou l’envie de comprendre et de réparer eux-mêmes. C’est un des propres de l’homme : il s’installe dans le confort sans chercher à en savoir plus. Regardez les chaudières. Ça fait plus de 50 ans que tout le monde en a une. Il aurait été intelligent, rentable, économique d’apprendre comment l’entretenir soi-même. Or, qui le fait ?"

"On est déjà venu nous voir pour un pseudo-problème de Wi-Fi, alors que l’interrupteur du Wi-Fi était simplement sur off !", coupe Drake. "Nos prestations s’étendent d’une vingtaine d’euros à 1.500 €. On fait de la bête mise à jour qui a bugué jusqu’à la récupération des données sur un disque dur endommagé, qu’on envoie en chambre blanche - une pièce stérile, très spécifique - en Allemagne… On s’occupe autant du senior qui a un blue screen sur son laptop que de la PME qui n’a pas d’IT Manager et n’a pas le temps de s’occuper de sa gestion informatique."

Drake : "Un jour, un client nous téléphone pour savoir si on peut réparer son frigo. Plutôt que de rire et de l’envoyer paître, je lui ai demandé la référence de son frigo et j’ai cherché sur le Net l’adresse d’un réparateur agréé proche de chez lui. C’est un petit geste, mais le client aime."

PC, Smartphones: voici les couacs les plus fréquents
©DR

 En termes de répartition, tout ce qui est réparations de smartphones, c’est 20 % de l’activité de la boîte. "Les écrans cassés nous amènent énormément de volume en boutique. Mais pour être honnête, c’est un marché pourri, où plein d’acteurs s’immiscent, avec une énorme pression des prix vers le bas, une très petite marge, une qualité de service très variable et un risque important pour l’intervenant : on a dû développer une pince spéciale pour ouvrir un iPhone 5, où il est très facile de bousiller une pièce importante en voulant remplacer un écran… C’est aussi fort instable comme secteur : Motorola vient de sortir un écran de smartphone incassable. Et il est clair que l’industrie peut, si elle le décide, généraliser l’écran qui ne casse plus demain. Ils font quoi, après, ceux qui ne se spécialisent que là-dedans ?"

Belwatech et iClinique, "des copains", viennent, d’ailleurs, respectivement de fermer trois, et un magasin…


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be