Le Musée des Beaux-Arts d'Anvers lance un crowdfunding lié à des jetons cryptos: "Je suis convaincu qu'il ne s'agit pas d'un nouveau concept à la mode"

Le KMSKA, propose aux investisseurs intéressés de s'emparer de parts virtuelles de l'oeuvre "Carnaval de Binche" de James Ensor pour un montant minimal de 150 euros.

Photo d'illustration de NFT (non fungible tokens), technologie similaire mais moins encadrée que le serait les Art Security Tokens.
Photo d'illustration de NFT (non fungible tokens), technologie similaire mais moins encadrée que le serait les Art Security Tokens. ©Shutterstock
Devenir copropriétaire d'une oeuvre de James Ensor, ou en tout cas détenir un titre de propriété virtuelle, c'est désormais possible. Le Musée Royal des Beaux-Arts d'Anvers (KMSKA) vient effectivement de proposer,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité