Une page http se tourne : Internet Explorer est mort, vive... Google Chrome ?

Guide touristique d'Internet pour la plupart des internautes il y a un quart de siècle, le navigateur jadis roi Internet Explorer tire sa révérence ce mercredi 15 juin, au profit de Microsoft Edge. Mais celui qui domine le marché de la tête et des épaules, c'est plus que jamais Chrome...

C'est la fin pour Internet Explorer, qui va disparaitre
©SHUTTERSTOCK/MICROSOFT (MONTAGE IPM)

Solide chapitre, ou plutôt onglet, de notre quotidien digital qui se referme : Internet Explorer, ce mercredi 15 juin, c'est officiellement terminé. Le navigateur, créé il y a 27 ans par Microsoft, comme annoncé il y a un an par la firme de Redmond, passe définitivement en "Corbeille". Une disparition qui aura un impact plus symbolique que concret dans nos vies digitales : si le petit "E" bleu fut le roi du pétrole au départ des années 2000 (avec jusqu'à 95% d'hégémonie parmi les navigateurs en 2004 !), sa popularité s'est totalement écrasée avec l'avènement des années 2010. Plus supporté par bon nombre de sites, plus compatible avec les usages web les plus récents, plus poreux face aux attaques malveillantes, "IE" était devenu totalement déserté, avec à peine 1% de part de marché trusté en 2021.

Introduit sous Windows 95, popularisé avec Windows 98 (où il fut installé par défaut, ce qui lui a permis d'asseoir sa supériorité) et couronné par Windows XP, Internet Explorer a été l'agent de voyage, le guide touristique, le véhicule qui a permis à une immense partie de terriens de découvrir Internet, à l'époque où les moteurs de recherche dominants s'appellent Yahoo ou Altavista, celle où Caramail jetait les prémices des réseaux sociaux.

Et l'avenir ? Microsoft Edge, Google Chrome... ou un autre

"

Avec Microsoft Edge, nous ouvrons la voie vers l’avenir du Web tout en respectant le passé du Web. Le changement était nécessaire, mais nous ne voulions pas laisser derrière nous des sites Web et des applications fiables et toujours fonctionnelles"

,

écrit Microsoft

sur son blog. Si vous faisiez partir des derniers Mohicans à faire encore usage d'IE, et que vous souhaitez rester sous l'égide de Microsoft, il vous suffit de passer à Edge. Le navigateur est déjà très probablement déjà installé sur votre PC, si ce n'est pas le cas, vous pouvez le

télécharger gratuitement ici

.

Rien ne vous force bien entendu à en faire usage : sur le marché des navigateurs, l'alternative de Google, alias Chrome, est archi dominante avec, selon les métriques et les moments de leur capture, entre 6 et 7 internautes sur 10 qui en font leur choix numéro 1. Safari, le navigateur d'Apple est second, avec entre 15 et 16% de part de marché, suivi des navigateurs de Microsoft (Edge + Internet Explorer), Firefox de la fondation Mozilla, ou Opera. La catégorie Autres, dans le graphe ci-dessous, reprend notamment les navigateurs mobiles de Samsung ou Xiaomi mais aussi Tor, par exemple.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be