New-Tech Une app Santé, une dédiée à la domotique : iOS 8, le système qui équipera bientôt les iPhone et iPad, n’a rien de plus sexy à vendre...

Il faut le dire, quitte à perdre du monde dès l’attaque de ce texte : Apple n’a, lors de sa prise de parole de ce mardi soir (heure belge) au Moscoe Center de San Francisco, où se tient l’annuelle WWDC (WorldWide Developer’s Conference) dévoilé ni nouvel iPhone, ni nouvel iPad. Encore moins de (toujours hypothétiques) montre connectée (iWatch) ou téléviseur (iTV). Pas l’ombre, non plus, d’une mise à jour de l’Apple TV, ni un lifting de l’oublié et commercialement mort iPod. Même pas de litfing du Macbook Air ! Comme les plus avertis s’y attendaient, Apple a causé logiciels, et logiciels avant tout. Ce qui, entendons-nous bien, n’est pas anodin : lorsqu’elle annonce l’arrivée d’iOS 8, la dernière version de son système d’exploitation mobile, la Pomme s’adresse en réalité à un parc de consommateurs de 800 millions de personnes (chiffre brandi par Apple, qui appelle vérification plus soutenue) équipées d’iPhone et iPad… Pas rien, donc. Lorsqu’elle dévoile Mac OSX 10.10 Yosemite, le système qui ronronnera sur Mac et communiquera avec le iOS comme jamais, c’est à 9 % des possesseurs d’ordinateurs dans le monde qu’elle parle. De là à dire que les annonces furent majeures…

Ce qui va changer sur votre iPhone/iPad

Après le gros ravalement de façade que représentait iOS 7 l’an dernier, et son flat design qui tranchait furieusement avec ce qu’Apple a toujours fait, nulle révolution graphique n’était à attendre avec iOS 8, mouture transitionnelle qui va corriger les carences et améliorer les forces de sa devancière. iOS 8 sera dispo dès la sortie de l’iPhone 6, en mise à jour gratuite accessible à partir de l’iPhone 4S. On a ciblé 5 nouveautés marquantes :

1) Apple se frotte à la maison connectée ! C’est probablement l’annonce la plus novatrice de la soirée. Via l’appli Homekit, Apple se propose de faire de votre iPhone la télécommande de votre maison. L’assistant vocal Siri est bien entendu de la partie. Promesse ? Contrôler, à distance ou pas, lumières, volets, serrures, prises, thermostat : bref, tout ce qui peut-être connecté, via la Toile. Des noms comme Philips, TI ou Withings sont d’ores et déjà associés au projet. Apple qui s’intéresse à elle : dans son processus de démocratisation et de conquête du grand public, la domotique ne pouvait espérer mieux…

2) Apple surfe sur la tendance de la santé connectée, puisqu’il proposera une appli Santé, une solution globale sur iPhone et iPad qui regroupera toutes vos données corporelles type nombre de pas effectués, de battements cardiaques par minute, de calories brûlées, la qualité de votre sommeil, etc. Les iPhone actuellement sur le marché étant incapables de relever toutes ces données, il n’est pas fou de présumer de la présence d’un cardiofréquencemètre sur l’iPhone 6 (il y en a un sur le rival n°1, le Samsung Galaxy S5), qu’on attend toujours pour août ou septembre.

3) Le centre de notifications, instauré depuis iOS 7 (et largement pompé d’Android, faut-il le rappeler), évolue. Il intègre désormais les derniers appels et SMS, mais proposera également d’utiliser des widgets. Soit des gadgets logiciels personnalisés qu’a instaurés… Android. Non, le suiveur n’est pas toujours celui qu’on croit. Les messages pourront transbahuter contenus audio et vidéo, mais, également, une carte.

4) Siri évolue en plusieurs points. Il comprendra 22 langues de plus et englobera Shazam. Ce qui veut dire qu’il suffira de lancer Siri pour qu’il se charge de reconnaître la chanson que vous écoutez.

5) Un nouveau clavier, intitulé Quicktype, va faire son apparition. Il permettra la saisie prédictive. Ce qui veut dire qu’il essayera de deviner ce que vous allez écrire en fonction de quand, où et à qui vous l’écrivez.

Pour le reste…