Parmi les consommateurs qui utilisent la téléphonie par Internet, les deux applications les plus utilisées pour passer des appels privés et/ou envoyer des messages sur Internet restent WhatsApp (83 % de ceux qui l'utilisent) et Facebook Messenger (72 %), constate l'Institut belge des postes et des télécommunications (IBPT) dans un rapport publié mardi. Les deux sont toutefois en perte de vitesse par rapport aux deux années précédentes (94 % et 77 %) et perdent du terrain face à la concurrence, constate le régulateur des télécoms. Plus globalement, l'utilisation de la téléphonie par Internet est restée stable ces derniers mois par rapport à 2019 et s'est élevée à 55,4 % en 2021.

Par rapport aux années précédentes, un certain nombre de tendances se poursuivent, analyse l'IBPT. L'utilisation de la télévision sur Internet (40c% en 2021 alors que l'utilisation n'était que de 35c% en 2020) et de la télévision payante ou de la vidéo à la demande (40c% cette année contre 32c% l'an dernier) continue d'augmenter, tandis que celle de la téléphonie fixe poursuit sa baisse (46 % en 2021, pour 53 % en 2020). La pénétration de la téléphonie mobile (93 %), de l'internet à domicile (91 %) et de la télévision numérique (81 %) reste par ailleurs très élevée.

Les consommateurs ont rencontré cette année moins de problèmes avec leur opérateur: ils sont 60 % dans ce cas, une amélioration de 5 % par rapport à 2020. Leur satisfaction à l'égard des tarifs est d'ailleurs stable pour la téléphonie et l'Internet fixe et en hausse pour la téléphonie mobile (score: 3,3 sur 5 en 2020 et 3,5 sur 5 en 2021).

A noter encore que les consommateurs qui connaissent l'outil de comparaison tarifaire de l'IBPT trouvent qu'il est facile à utiliser (score : 3,4 sur 5) et qu'il fournit des résultats pertinents (score : 3,3,sur 5). Parmi les répondants l'ayant déjà utilisé, quatre sur dix (40 %) indiquent que son utilisation les a amenés à changer de plan tarifaire et les deux tiers (35 %) d'opérateur.