Huawei a lancé lundi son nouveau smartphone à l'écran pliable, le Mate Xs.

Le Mate Xs est le successeur du Mate X, qui n'avait pas été mis en vente en Belgique.

Le Mate XS sera disponible à partir de 2.400 euros, près de 1.000 euros de plus que le Galaxy Z-Flip, le smartphone pliable présenté début février par le concurrent cud-coréen Samsung, premier fabricant mondial de smartphones.

Le Mate Xs sera en vente en Belgique dans le courant du mois de mars mais ne proposera pas les applications Google telles que Google Maps, YouTube ou Gmail en raison des sanctions américaines à l'encontre du fabricant chinois. Google explique notamment qu'il n'est plus en mesure de certifier les nouveaux appareils de Huawei et donc d'assurer le niveau de protection qu'il estime optimal pour ses applications.

Huawei fait l'objet de restrictions d'accès aux technologies américaines depuis bientôt un an après avoir été considéré comme potentiellement dangereux pour la sécurité intérieure par l'administration Trump, qui a interdit aux groupes américains de commercer avec lui. Cette interdiction a obligé le groupe à chercher d'autres fournisseurs mais n'a pour l'heure pas eu d'effet sur ses ventes de smartphones, en hausse de plus de 16% en 2019.