Nicolas Baldeck est un Français passionné de parapente. Mais il est en train de se faire un nom ces derniers jours pour sa présence remarquée au CES 2020, la grand-messe de la tech de Las Vegas.

En effet, celui-ci a présenté une pomme de terre connectée qui n'est pas passée inaperçue. Nombreux sont ceux qui ont vu derrière ce projet farfelu une façon de se moquer de l'organisation du CES, de ses abus et de ses innovations parfois peu intéressantes mais qui font le buzz chaque année... Nicolas Baldeck, lui, assure qu'il ne s'agit pas d'un canular mais d'un produit fonctionnel. 


Mais quelle est l'innovation avec cette patate, vous demandez-vous? Son concepteur a baptisé le projet "Potato" et se sert de l'électricité contenue dans la tubercule pour alimenter une antenne Bluetooth et une carte électronique qui en fait une patate... connectée. Nicolas Baldeck propose en outre une application qui permet de connaître en temps réel la bonne santé de la pomme de terre. Cette invention délirante coûte pour l'instant 29 dollars (35€) au lieu de 49 (44€).

Avant de se rendre à Las Vegas, l'entrepreneur français avait préfacé son innovation avec le descriptif: "Dans cette enveloppe se cache une des innovations les plus disruptives du #CES2020"


Et un communiqué plus officiel indiquait: "Potato décode le langage de la pomme de terre et peut le traduire via une connexion Bluetooth."

Beaucoup doivent se demander comment Nicolas Baldeck a bien pu obtenir sa place au prestigieux salon CES. Interrogé par BFM TV, celui-ci explique: "J’ai simplement expliqué en quoi Potato était un objet connecté doublé d’un assistant personnel, à même de recourir à la fois à l’intelligence artificielle et au cloud". S'il a réussi son pari, le Français a toutefois dû y mettre un prix pour le vol vers Vegas, sa place dans un stand et l'hébergement sur place... Au final, son voyage lui aura coûté 4.000 dollars (soit 3.600 euros).