Un artiste berlinois a trollé Google Maps, transformant des rues parfaitement vides en "bouchon virtuel"

Le secret de la précision des applications de trafic routier en temps réel (comme Waze, Google Maps, Plans et bien d'autres)  réside, en grande partie, sur la géolocalisation (le fait de partager la position de votre smartphone, donc la vôtre). Concrètement : si vous (et d'autres utilisateurs partageant leur géolocalisation) vous déplacez à 50 km/h sur une artère où il vous a fallu moins de deux minutes pour parcourir 500 m, Google Maps comprendra que le trafic est fluide dans votre zone. S'il vous faut une demi-heure pour parcourir la même distance au même endroit, la rue apparaîtra en rouge dans l'application.

Evidemment, ce système a des failles. Que n'a pas manqué de relever l'artiste Simon Weckert, qui habite à Berlin. Il a en effet entrepris de gruger Google Maps en activant  la géolocalisation sur pas moins de… 99 smartphones, qu’il a transportés dans une petite brouette à travers les rues de la capitale allemande.

Résultat ? Le service a évidemment identifié ces appareils comme situés dans des voitures. Les rues sont apparues très difficiles d’accès dans l’application, qui a redirigé ses usagers vers d’autres itinéraires...

Sur son site, l’artiste décrit ce petit trolling comme une performance ayant pour but de tester en direct la qualité des services de géolocalisation. Vu la rapidité avec laquelle l’application a réagi, on peut dire que c’est une réussite.

"À travers cette activité, il est possible de changer une rue "verte" en "rouge", ce qui a un impact sur le monde réel en modifiant l’itinéraire des véhicules afin d’éviter d’être coincé dans les bouchons. Les cartes basées sur les simulations de Google déterminent l’actualité et la perception des espaces physiques", explique le Berlinois.