New-Tech

Certes, il y a la nostalgie. La nostalgie de perdre un service qui a mis la musique dans nos poches. Mais iTunes était une usine à gaz devenue obsolète, et Apple ne pouvait que débrancher la prise. Quid de vos achats ? Quid sur Mac ou sur PC ?  Quid d'Apple Music, Apple TV et Apple Podcasts ? Explications.

1. Pourquoi iTunes est-il devenu obsolète ?

Lorsqu'iTunes voit le jour, en 2001, au cœur de la suite logicielle Apple, il n'a pas d'autres prétentions que d'être un lecteur musical doublé d'un gestionnaire de bibliothèque de chansons. C'est l'arrivée de l'iPod, véritable tsunami pour l'essor de la musique nomade, qui va rendre le système parfaitement cohérent.

© Apple

Importer des morceaux à partir d'un CD fraîchement acheté ? iTunes gère. Transvaser ses morceaux entre Mac, PC, iPod (et plus tard iPhone et iPad) ? iTunes gère. Acheter ses morceaux à l'unité, pour 0,99 € ? iTunes est l'un des premiers à gérer. A y regarder de plus près, iTunes est la cathédrale des services digitaux qu'Apple a bâti, avant l'App Store. iTunes a sonné le gong de la première révolution de la musique digitale que les majors n'ont jamais vue venir, celle qui a poussé Napster six pieds sous terre et amenuisé (pas tué) le manque à gagner pour l'industrie du téléchargement illégal. Sauf qu'en 2019, on est à pieds joints dans l'ère de la seconde révolution de l'industrie de la musique digitale, balayée par la tornade qu'est le streaming et le modèle de la souscription mensuelle. Spotify, Deezer, YouTube Music et bien entendu Apple Music proposent, en échange de 10 € mensuels tout au plus, d'écouter, n'importe quand et sur n'importe quel appareil, toute la musique du monde ou presque. Le modèle de l'achat de chanson digitale à l'unité ? Dépassé. Le modèle de l'import de morceaux qui reposent sur un CD physique ? Ratiboisé. Les bibliothèques musicales d'iTunes ? Dégradées par la simplicité qu'offrent les playlists de Spotify & Cie. Par conséquent, il n'y avait qu'une voie possible pour iTunes, entérinée hier par Apple à la WWDC 19 : celle du retrait.


2. iTunes est-il vraiment mort ?

Oui et non. Le père iTunes s'éteint, mais son héritage, splitté, va survivre dans trois applications Apple distinctes, avec lesquelles sont déjà familiers les utilisateurs d'iPhone. Tout le volet musical file sur Apple Music, tout le volet location de films ou d'épisodes de séries migre dans l'application Apple TV (à ne pas confondre avec le boîtier multimédia du même nom).

© Apple
Cette app, qui a subi une légère refonte, en proposera une autre, bien plus profonde, vers la fin de l'année : Apple va y proposer son "Netflix-like", avec une offre de SVOD (Subscription video On Demand) qui intégrera des séries et contenus propres sur lesquels la Pomme planche déjà. Enfin, tout le volet podcasts migrera dans l'appli intitulée Podcasts. On passe, en réalité, d'une appli centralisée (devenue, au fil du temps et des services ajoutés, une vraie petite usine à gaz) à trois applis spécialisées. Mais qui, dans le fond, font la même chose...


3. Vais-je perdre tous mes achats effectués depuis près de 20 ans dans iTunes ?

Rassurez-vous : la réponse est évidemment non ! A l'heure où Apple perd des plumes sur la vente de hardware (iPhone, iPad,...), la firme sait à quel point elle doit choyer l'utilisateur de ses services. Cupertino a donc confirmé que tout ce qui avait été acquis (morceaux, albums, films, séries,...) par l'entremise d'iTunes depuis un identifiant Apple sera bien conservé et transféré vers les trois applications décrites plus haut. La façon dont ce transfert, probablement automatique, prendra place, n'est pas encore précisément décrite mais il y a de fortes chances que les contenus audiovisuels migrent sur Apple TV, là où tout ce qui est musical se retrouve sur Apple Music. Tout simplement.


4. La situation va surtout changer sur mon iPhone, ou plutôt sur mon Mac ?

© Apple
Clairement sur votre Mac : l'iPhone se passe déjà pas mal de l'expérience iTunes, au contraire de Mac OS, pour qui le service reste la porte d'entrée multimédia privilégiée. Une fois la mise à jour vers la prochaine mouture de macOS (intitulée Catalina) effectuée, il ne sera plus possible de synchroniser ses appareils via iTunes, le service aura purement et simplement disparu. Mais l'iPhone (et l'iPad) sera désormais présent dans le Finder du Mac, qui donnera accès à une interface similaire.


5. Et quid si j'utilise iTunes sur PC ?

Sur Windows, c'est un peu particulier : iTunes devrait en effet y... survivre. C'est ce qu'Apple a confirmé à nos confrères de Billboard : iTunes y continuerait sa vie, mais sans mise à jour ni support supplémentaire...