Après la vente de sa participation majoritaire dans Vers l'Avenir, Mgr Leonard se réoriente dans les médias


NAMUR Après la restructuration du groupe de presse Vers l'Avenir, l'évêché de Namur va réinvestir son argent dans le monde des médias traditionnels et actuels. Au cours d'une conférence de presse, jeudi, Mgr Léonard, évêque de Namur, et ses collaborateurs dont le chanoine Jean-Marie Huet, responsable de l'ASBL Fondation de l'Avenir, ont fait part de leurs projets au service des médias catholiques du diocèse et de Belgique et au service de l'évangélisation de la culture globale des médias. Ils ont présenté la nouvelle Organisation catholique pour les médias qui sera installée à Rome dans un an.
L'investissement du diocèse de Namur dans les médias d'aujourd'hui est destiné à encourager une complicité, une connivence, entre l'église et les médias. C'est une des tâches pastorales essentielles. L'Eglise peut être source d'inspiration, a déclaré Mgr Léonard. De plus, une étude sur la communication et les médias dans le diocèse a mis en évidence un énorme potentiel de communication disponible. Le diocèse a donc l'intention de répondre à cette situation. Il considère également comme une obligation morale vis-à-vis des fondateurs de Vers l'Avenir de réinvestir dans ce secteur. Il a décidé de mettre en place quatre structures juridiques distinctes de l'ASBL Evêché de Namur. La première est la Fondation de l'Avenir, une ASBL dirigée par l'évêché pour gérer les 300 millions de la vente de ses actions dans Mediabel (sa participation dans le groupe n'est plus que de 26,1 %.
Les intérêts du placement devraient rapporter 15 millions. Un cinquième sera affecté au fonctionnement de la Fondation et le reste au développement de projets médiatiques dont 30% pour les initiatives diocésaines et interdiocésaines.
Par ailleurs seront créés un Conseil diocésain pour la communication et les médias, garant de la mise en oeuvre d'un Plan pastoral pour la communication et les médias; un Centre diocesain pour la Communication et les médias, responsable de la communication entre tous les agents pastoraux (communiqués de presse, site Web, annuaire électronique, rédaction d'une page diocésaine mensuelle pour les 700.000 habitants des provinces de Namur et Luxembourg,...); et la Nouvelle organisation catholique mondiale pour les Médias qui portera le nom de SIGNIS et qui naîtra de la fusion d'OCIC (Organisation catholique internationale pour le cinéma et l'audioisuel) et UNDA (Organisation catholique internationale pour la radio et la télévision).
Signis gérera l'Espace mondial, un institut destiné à promouvoir les jeunes talents chrétiens dans tous les secteurs du monde des médias, de la chanson aux sites Internet.