Après avoir lancé la capsule Crew Dragon de SpaceX dans l’espace en mai dernier, le milliardaire originaire d’Afrique du Sud a dévoilé quelques détails autour de son nouveau projet de taille. Depuis 2016, son entreprise Neuralink travaille à la conception d’implants qui ont pour objectif de faire lien entre les machines et les cerveaux humains. Si ces technologies neurochirurgicales ont tout d’abord des visées médicales, comme celles de soigner les troubles obsessionnels compulsifs, Elon Musk y voit également d’autres fonctionnalités.

Fini les écouteurs et les casques, le PDG de Tesla veut streamer de la musique directement dans nos cerveaux à l’aide de ces fameuses puces. C’est en tout cas ce que l’entrepreneur a fait entendre sur Twitter. Un projet proche de la science-fiction qui suscite la curiosité mais qui lève aussi pas mal de questions, notamment autour des dérives possibles si notre ordinateur ou notre téléphone portable se synchronise avec notre cerveau.

Pour le moment, des tests ont été réalisés sur des primates. Des essais sur les humains pourraient débuter dès que les ingénieurs reçoivent le feu vert des autorités compétentes. De plus amples informations seront partagées lors d’une grande conférence de presse prévue le 28 août prochain.

Ce n’est pas la première fois qu’Elon Musk s’investit dans le domaine musical. Au début de cette année, l’homme d’affaires s’est transformé en producteur en partageant ses premiers titres comme "Don’t Doubt Ur Vibes" ou "RIP Harambe". Des morceaux de musique électronique remplis d’auto-tune et pauvrement construits. "Don’t Doubt Ur Vibes" a malgré tout été écouté 270 000 fois en quatre heures. Une chose est sûre, le patron de SpaceX aime faire parler de lui, par tous les moyens possibles, que ce soit en nommant son enfant X Æ A-Xii, en défiant Johnny Depp à un "combat en cage" ou en soutenant Kanye West aux présidentielles américaines.