New-Tech

Benveniguts (dit-on ici) à Barcelone, quasi même température qu’à Bruxelles, si ce n’est que les palmiers touffus remplacent les hêtres communs bien chauves et que les cumulonimbus nous font, ici, l’honneur de leur absence. Mais trêve de visite touristique de bas étage, on est là pour causer business. Et l’un des business les plus florissants : celui de l’industrie mobile. Qui va encore croître, malgré une quasi-saturation sur les marchés développés.

Du 24 au 27 février, la métropole catalane se mue en effet en maternité des meilleurs téléphones du monde. Et cette année, on ne l’écrit pas que pour accrocher votre lecture : après deux crus faméliques, la couveuse 2014 nous a sorti une pelletée de jolis bébés.

Se tient donc, à Gran Via, en ce moment, le prestigieux Mobile World Congress (MWC), qui émarge au top 3 des foires technologiques les plus importantes au monde, derrière le CES de Las Vegas mais à la même hauteur que l’IFA de Berlin. Sauf qu’ici, c’est la mobilité, et elle seule, qui habite les près de 80.000 visiteurs (consultants, opérateurs, fabricants, experts, journalistes et quelques quidams très fortunés - vu le prix d’un pass) qui en arpentent les 240.000 mètres carrés. C’est surtout ici que les smartphones et tablettes (et leur contraction, les phablettes) qui feront 2014 voient le jour.


4G, Wearables, etc.

Les tendances de l’année ? La 4G, déjà. En anglais, espagnol, chinois ou coréen, "2014 est l’année de la 4G", entendu dans les 7 halls du salon toute la journée, pourrait être l’hymne de l’événement. En attendant la 5G, qui, elle aussi, grossit millésime après millésime. Autre air très chantonné ici : "Les objets connectés, tout le monde en veut". Bracelets ou montres capables de compter vos pas, vos calories brûlées ou de prendre vos appels, le marché des wearables (objets connectés qu’on porte sur soi) a encore fait des petits.

Si, d’année en année, le salon se mue chaque fois un peu plus en salon de l’auto (connectée), les smartphones restent néanmoins les stars du show. Que retenir, donc, sans vous abreuver de fiches techniques ?


Un Galaxy S5... coquet

Que Nokia a abattu une carte importante avec la gamme X (lire ci-dessous), qu’Huawei, n°3 mondial, a encore montré ses muscles (l’Ascend G6, à 249 €, va faire chavirer ceux qui veulent un iPhone sans casser leur tirelire), que Sony met à jour son Xperia Z1 avec un Xperia Z2 encore plus étanche et doué en photo et que LG voit toujours aussi grand avec le LG G Pro 2.

Mais le véritable arbitre de ce combat des chefs, la star (matérielle, ne faisons pas injure à Mark Zuckerberg, patron de Facebook venu tenir conférence ici même hier) de l’événement fut sans conteste le Samsung Galaxy S5, annoncé hier soir.

Smartphones haut de gamme les plus vendus au monde avec l’iPhone, les Galaxy S, représentent tout simplement le produit annuel le plus important de Samsung, n°1 mondial.

Après un S4 "qui s’est très bien vendu, au moins 1,5 fois plus que le Galaxy SIII en Belgique", nous confie Kristof Van Huffel (Samsung Mobile Belgium), le S5 se devait de repousser les limites.

Il l’a fait, certes, mais de manière assez… convenue. Déjà parce que, pris de face, le Galaxy S5 n’évolue pas ou si peu par rapport au S4. Pris de dos, en revanche, le S5 s’offre de nouveaux coloris fort féminins (blanc, bleu turquoise, cuivre, aubergine mais également noir), le tout dans une coque perforée assez audacieuse. Forcément compatible avec les dernières possibilités de connectivité (4G/Lte de catégorie 4, Wi-Fi ac), le S5 pioche aussi généreusement chez les concurrents, comme l’atteste l’écran, résistant à la poussière et à l’eau (merci Sony). Ecran Full HD qui s’étale, d’ailleurs, sur 5,1 pouces.

Pour l’éclairer, on comptera sur une batterie de 2,800 mAh L’appareil photo dorsal passe à 16 Mégapixels, et intègre "l’autofocus le plus rapide de tous les smartphones - 0,3 secondes -". Précisons enfin que le smartphone surfe sur la vague healthy, et fera tout pour vous maintenir en forme, notamment au moyen de la nouvelle gamme Galay Gear, qui n’est plus seulement une montre, mais également un bracelet connecté (Gear Fit).

Dispo dès le 11 avril en Belgique à 699 €, le Galaxy S5 est un terminal puissant, mais aussi tendance, coquet (dans son prix aussi). Qui, malgré ses défauts, est sans doute déjà destiné à arbitrer le match des supersmartphones en 2014….