New-Tech Après les smartphones, la firme chinoise s’attaque aux ordinateurs portables.

La firme chinoise Huawei s’attaque à un nouveau marché, celui des ordinateurs portables.Avec l’arrivée du MateBook X pro sur le marché belge, la société affirme ses ambitions. Sa volonté est de s’attaquer immédiatement au marché haut de gamme. En effet, les caractéristiques techniques de l’ordinateur sont de premier ordre : un processeur Intel de dernière génération, une carte graphique NVIDIA, le système Dolby Atmos et une batterie qui permet de l’utiliser plus de 12 heures. Comme pour les smartphones, Huawei s’est directement positionné au sommet en proposant un produit qui n’a pas à rougir face à la concurrence. Le souci du détail se marque déjà dans la boîte qui protège l’ordinateur. Elle est blanche et chaque accessoire est à sa place. Il est certain que cela conforte l’acheteur ou acheteuse dans son choix et que cela change de la boîte en carton.

La conception est réussie. Sobre, minimaliste, mais classe. Dans sa robe grise, il en jette ! Il plaira assurément. Il ne pèse que 1,33 kg. Son épaisseur est de 14,6 mm. A peine un peu plus large qu’une feuille A4, il se glissera sans peine dans un sac. La connectique est assez réduite, mais il s’agit d’un mal nécessaire pour atteindre une faible épaisseur. Le MateBook X Pro est muni de deux ports USB de type C dont un Thunderbolt pour des connexions multiples et un port USB de type B. Dans la boîte se trouve d’ailleurs un boîtier (MateDock) pour des connexions VGA et HDMI et USB vers des écrans extérieurs. Un "plus" que d’autres concurrents facturent en tant qu’accessoire. Il n’y a aucune entrée pour insérer une carte mémoire supplémentaire de type MicroSD. L’ajout de mémoire devra se faire via une clé USB. Le MateBook X Pro existe avec deux processeurs un I5 et I7 d’Intel.La mémoire RAM est de 8 ou 16 GB. La mémoire de stockage est un disque SSD de 256 ou 512 Go. Il est livré avec une licence Windows 10 Home. Cela imposera aux entreprises de modifier la licence en une version professionnelle.

L’application PcManager prend en charge les mises à jour des pilotes et de Windows. Via un QRCode, vous pouvez connecter directement votre smartphone Huawei à l’ordinateur.Le clavier présente de larges touches, douces au contact, mais dont le retour est peu trop franc. Par contre, elles résistent aux éclaboussures. Il existe d’ailleurs un trou d’écoulement des liquides à côté de la touche de l’appareil photo pour les diriger en dessous de l’ordinateur.

Un superbe écran

Le plus réussi dans ce portable est son écran. Il est presque bord à bord. Seul subsiste encore une bande noire d’1 cm qui entoure la surface utile de l’écran. Sa taille est de 13,9 pouces et sa résolution de 3000X2000 pixels (260 ppi). Les couleurs tirent vers les bleus. Une tendance facilement corrigible grâce au curseur de l’application Display Manager à laquelle on accède via un simple clic droit sur le bureau. La vision latérale est très bonne (178°), un avantage pour les visions des images à plusieurs, mais peut être un défaut pour l’homme ou la femme d’affaires qui ne veut pas que son voisin de siège voie ce qui s’affiche sur son écran. On peut aussi regretter que l’écran ne soit pas antireflet. Un film est toutefois disponible pour les atténuer, comme accessoire supplémentaire. Par ailleurs, l’écran n’est pas rabattable sous le clavier, pour le tenir en mode tablette. Il ne s’agit pas d’un modèle dit 3-en-1. L’ordinateur possède un capteur d’empreintes intégré dans le bouton d’allumage. La reconnaissance faciale s’effectue au moyen de la caméra qui est incluse dans le clavier. Il faut pousser sur la touche dédiée pour la faire sortir et l’activer. Ce qui est plus pratique que de devoir coller un autocollant pour sur son écran pour la masquer. Le positionnement dans le clavier fait que la vue est en contre-plongée. Dès lors le cadrage initial va… du ventre au menton. Pour que la tête ne soit pas coupée, il faudra éloigner le portable. La résolution du capteur n’est que de 1 mégapixel. Il est donc uniquement conçu pour faire des vidéoconférences.

© Huawei

Le prix de vente conseillé est de 1699 € pour la version i7 et de 1499 € pour la version i5.