Les deux géants vont réaliser ensemble des jeux vidéo

COPENHAGUE Le fabricant danois de jouets Lego et le géant américain de logiciels Microsoft ont conclu un accord de coopération notamment dans les domaines des jeux vidéo et d'Internet, a annoncé mercredi Lego dans un communiqué.
Cet accord, dont les termes financiers n’ont pas été révélés, inclut entre autres le développement de produits Lego pour la prochaine console de jeux de Microsoft, Xbox.
Il permet également au fabricant danois d’utiliser désormais la technologie de Windows Media dans les produits futurs de Lego Studio, où enfants et jeunes peuvent produire leurs propres films dans l’univers Lego.
Lego fournira en premier lieu, selon cet accord, le contenu du portail Internet de Microsoft, MSN, lequel avec 200 millions de visiteurs par mois, est le deuxième portail le plus visité au monde.
Cet accès à ce portail permettra aux fans de Lego dans le monde d’acheter les jeux Lego en ligne dans la boutique de commerce électronique, MSNs eShop.
Grâce à cette coopération sur MSN, nous pouvons créer un nouveau lieu de rencontre, en dehors de Lego.com, contribuant à étendre d’une manière significative notre présence et engagement sur le réseau Internet, a souligné Torben Ballegaard Soerensen, directeur de la division Direct-to-Consumer de Lego.
Notre objectif est de rendre Internet une partie de l’aventure Lego au même titre que les parcs Legoland, a-t-il ajouté.
Lego ne se considère pas comme le petit frère dans cette coopération à conditions égales, a-t-il précisé, notant que Lego possède une vaste expertise dans le développement des jeux pour enfants et une marque et image ancrée dans l’esprit des familles, qui est très précieuse pour Microsoft.
La direction de Lego espère que cet accord résultera en une nouvelle croissance pour le groupe, venant à point nommé alors que le fabricant a annoncé le mois dernier des prévisions pessimistes pour l’exercice 2000, s’attendant à un déficit jusqu’à 500 millions de couronnes (67,11 millions d’euros), le 2ème de son histoire depuis le début des années 30.