New-Tech

Certains invités viennent juste pour casser

PARIS Chez nos voisins français, il est une variante de l'utilisation des invitations Facebook qui interpelle de plus en plus les autorités : les opérations pélican. Le principe est simple : comme écrit plus haut, tout commence par une simple invitation pour un anniversaire, une fête de fin d'année ou toute autre célébration. L'invitation se trouve en ligne. C'est évidemment plus simple. Et finalement, quelqu'un de mal intentionné tombe sur l'invitation.

L'information tourne dans de petits groupes parallèles qui décident de s'inviter avec pour seule intention de casser et de voler. Avec vidéos pour prouver leurs exploits.

Le soir venu, ces faux amis débarquent parfois à 80, comme cela s'est récemment passé à Boulogne, où une mère de famille a vu sa maison dévastée par ces squatteurs en mal d'émotion.

Si le phénomène ne semble pas encore répandu chez nous, il vaut mieux éviter de motiver quelques plaisantins en prenant certaines précautions...



© La Dernière Heure 2009