New-Tech

Le ministre Daems fait le point sur la lutte contre la cybercriminalité

BRUXELLES Près d'un an après la célèbre attaque d' I Love You, le ministre des Télécommunications, Rik Daems a fait le point dévoilé mercredi sur la stratégie mise en place pour lutter contre la cybercriminalité. Celle-ci s'appuie sur trois grands axes: l'information rapide du grand public, via une plate-forme e-security déjà en place, par une nouvelle loi contre la criminalité informatique et par une coopération internationale contre accrue.

Plate-forme e-security. Mise en place en mai 2000, elle comprend une trentaine de spécialistes de l'Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT) chargés de donner l'alarme à une équipe de collaborateurs disponibles en permanence. Selon le degré de virulence de l'attaque, ceux-ci peuvent faire appel aux médias pour avertir le grand public.

`Au total, 4 communiqués de presse relatifs à l'existence d'un nouveau virus ont été envoyés aux médias, pour un nombre de 38 alarmes en 9 mois. Nous avons en outre considérablement amélioré notre vitesse de diffusion, puisque seulement 2 heures sont nécessaires aujourd'hui entre une alerte et la diffusion vers le public d'un communiqué de presse´, a expliqué mercredi Rudi Smet, ingénieur conseiller auprès de l'IBPT. Mieux, les internautes peuvent également aujourd'hui s'inscrire dans une mailing list afin de recevoir des infos. Enfin en cas d'attaque de grande ampleur, un accord l'association des annonceurs sur le Web, des banners d'avertissement peuvent aussi être diffusées sur certains sites.

Une nouvelle loi contre la criminalité informatique. Elle entrera en vigueur le 1er février prochain. Les peines pourront notamment aller de 6 mois à 3 ans d'emprisonnement en cas d'introduction ou de modification de données dans un système informatique avec intention de nuire, ou de 1 à 5 ans en cas de paralysie totale ou partielle du système. `On croyait jusqu'à présent que la criminalité digitale faisait chic, mais cette impression est terminée aujourd'hui. Cette criminalité sera enfin punie à sa juste valeur´, a commenté M. Daems.

Coopération internationale. A l'occasion de la présidence belge de la Communauté européenne, le ministre entend bien renforcer l'indispensable collaboration internationale en la matière. Et ce notamment via la mise en place d'un réseau européen d'informations sur les nouveaux virus.

Enfin, le site www.telcobel.be, vous pouvez trouver une série de conseils pratiques pour vous protéger.

Découvrez ce qu'un virus et comment il se propage. Un dossier de DataAlert.