Le service américain de vidéo en ligne Netflix a rassuré lundi sur sa croissance avec des résultats et des prévisions meilleurs que prévu, après un trou d'air au deuxième trimestre, mais il a renoncé dans l'immédiat à se lancer en Chine.

L'action Netflix s'envolait de presque 20% vers 21H00 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street après l'annonce d'un gain de 3,57 millions d'abonnés au troisième trimestre, terminé avec un total de 86,74 millions d'utilisateurs.

Le plus gros de ces gains (+3,20 millions) a eu lieu sur les marchés internationaux, où le service met actuellement les bouchées doubles et où il revendique désormais 39,25 millions d'utilisateurs.

Le groupe y voit entre autres le résultats de ses investissements importants ces dernières années dans des productions originales, comme "Narcos" ou "Stranger Things".

Netflix s'est également montré optimiste pour les trois derniers mois de l'année, où il espère gagner 5,20 millions d'abonnés supplémentaires dont encore 3,75 millions à l'international.

Ces chiffres sont rassurants après ceux du deuxième trimestre, où une augmentation de seulement 1,68 million d'abonnés en trois mois à l'échelle mondiale et une prévision pessimiste avait jeté un froid à Wall Street.

Netflix est désormais présent dans presque tous les pays du monde, et dispose de produits d'appel avec un nombre croissant de programmes originaux remarqués, comme les célèbres "House of Cards" ou "Orange is the New Black".

L'une de ses absences notables reste toutefois la Chine, où il dit lundi avoir renoncé à se lancer indépendamment dans l'immédiat.

"L'environnement réglementaire pour les services étrangers de contenus numériques en Chine devient difficile. Nous prévoyons maintenant de licencier nos contenus à des fournisseurs de services en ligne existants en Chine plutôt que d'exploiter notre propre service en Chine à court terme", écrit Netflix dans sa lettre trimestrielle à ses actionnaires.

En termes financiers, les chiffres publiés lundi étaient aussi de nature à réjouir les investisseurs.

Le chiffre d'affaires a grimpé de 32% à 2,3 milliards de dollars et le bénéfice net de 75% à 52 millions de dollars au troisième trimestre. Le bénéfice par action de 12 cents est le double de ce qu'espéraient les analystes, et les 13 cents promis pour les trois derniers mois de l'année sont également bien meilleurs qu'anticipé.