New-Tech

Après Google et Intel, c'est Facebook qui prend ses distances

Nouveau coup dur pour Huawei. Moins grave que l'annonce de Google qui lâche complètement la marque (et la contraint à plancher sur un autre système d'exploitation qu'Android), mais pas anodin pour autant.

C'est cette fois Facebook (et dans son sillage Whtasapp et Instagram) qui prend ses distances avec Huawei. Comme l'annonce Reuters, suite à l’inscription par le gouvernement américain d'Huawei sur la blacklist des entreprises choinoises avec lesquelles il est jugé dangereux de commercer, Facebook se plie à la loi et rompt ses relations commerciales avec le géant chinois du smartphone.Ce qui signifie que plus aucun smartphone Huawei sorti d'usine à partir de ce vendredi 7 juin ne pourra embarquer les applis Facebook, Whatsapp ou Instagram préinstallées sur le terminal.

Si vous utilisez Facebook, Whatsapp ou Instagram actuellement sur un smartphone Huawei, précisons que cette décision ne change rien. Vous pourrez continuer à le faire... du moins pour l'instant. Mais on ignore toujours, à ce stade, ce qu’il adviendra des applications dépendantes du Google Play Store au terme des 90 jours laissés par l’administration américaine à Huawei pour "trouver une solution". Il n'est pas exclu qu'elles ne puissent plus proposer de mises à jour pour leurs apps tournant sur des Huawei au delà du délai... 

A suivre.