Dans le marché résidentiel des Télécoms belges, une tendance domine depuis plusieurs années : le multiple-play. A savoir, la stratégie "pousse au pack" adoptée par nos opérateurs. Sauf qu'aujourd'hui, et de plus en plus, une frange importante de la population marque un vif intérêt pour un produit solo : la connexion Internet résidentielle, fixe, à la maison.  Les plus jeunes générations, nettement plus à l'aise que leurs aînées à l'idée de couper le cordon de la télévision digitale traditionnelle et de la ligne téléphonique fixe, incarnent parfaitement cette tendance.

Un opérateur vient de bouger ses pions en ce sens : Orange. Trois ans après le lancement de son portefeuille d'offres Love, l'opérateur déploie de nouvelles offres, intitulées Home. Elles ont pour principal mérite de désolidariser tous les produits auxquels il est possible de souscrire. Et d'enfin lancer une offre Internet-Only. Le nouveau pack Home Internet d'Orange offre en effet une connexion à la maison (modem Ethernet + Wi-Fi) pour un volume de téléchargement illimité (vitesse de 100 Mbps en téléchargement, 5 Mbps en Upload) pour 40 € par mois.

Une révolution de prix ? Certainement pas. Néanmoins, il faut constater qu'il s'agit du tarif le plus accessible (pour une connexion au volume de téléchargement illimité) si l'on compare les offres similaires (Internet en stand-alone) des opérateurs principaux du G4 belge (Proximus, Voo, Telenet, Orange). 

Le comparatif des offres similaires   


Chez Proximus, l'offre Internet Maxi est proposée à 49,99 € par mois pour des attributs similaires (mais une vitesse d'upload de fichiers théorique plus élevée).
© PROXIMUS


Chez Voo, l'offre la plus proche s'intitule Solo Relax. Elle vaut 49,95 € par mois, mais une réduction de 5 € octroyée durant 12 mois (vous ne payez donc que 44,95 € par mois pendant un an, puis 49,95 € au-delà de cette période). La vitesse, en téléchargement, y est un poil plus élevée : 125 Mbps contre 100.
© VOO


Chez Telenet, l'offre équivalente est plus chère mais également plus cossue : All-Internet permet de télécharger à une vitesse théorique "jusqu'à 300 Mbps". L'upload monte à 20 Mbps. Cette offre coûte toutefois 54,56 € par mois, au-delà des trois mois de promotion offerte, où l'abonnement ne vous coûtera que 45 € par mois.
© TELENET


Il existe bien des offres du même acabit et moins onéreuses, mais elles exigent de se tourner vers des opérateurs moins dominants sur le marché.
Chez Scarlet, par exemple, l'offre Internet Loco est à 32 €. Elle offre bien un volume de téléchargement illimité, en revanche, elle réduit de moitié la vitesse maximale des téléchargement par rapport à ce qu'Orange et Proximus proposent : comptez sur un bridage à 40 Mbps maximum.

L'offre d' EDPnet est, alors, plus intéressante : elle permet de surfer de manière illimitée, à 100 Mbps par mois en download et jusquà 40 Mbps en upload, pour 34,95 € par mois. Avec, en bonus, la téléphonie fixe incluse.
Pour rappel, tant EDnNet que Scarlet opèrent sur le réseau de Proximus.

On peut également citer le dernier-né du marché, alias "l'enfant terrible de Voo" : Zuny. Zuny, opérateur 100% en ligne, propose une connexion Internet domestique illimitée (100 Mbps en téléchargement, 10 Mbps en upload) pour 39 € par mois, en ajoutant des séries (à consommer via l'app Zuny) en prime.

Pas de véritable offre qui "massacre les prix" en Belgique

Si les tarifs, donc, pour une connexion Internet à la maison oscillent entre une trentaine et une cinquantaine d'euros pour des offres à peu près comparables, un constat prédomine : l'offre Internet Only illimitée qui brise les prix, en Belgique, n'est pas encore née. Il nous faut rappeler à quel point notre marché est différent (et pourvu de vitesses généralement plus élevées) que la France. Néanmoins, on reste très loin des offres hexagonales : chez Red de SFR, la fibre vaut seulement 23 € par mois (l'ADSL, 16 €)...