Et de neuf pour OnePlus, qui vient d'annoncer le lancement de ses smartphones 9 et 9 Pro. La marque chinoise, flagship killer à ne plus présenter aux puristes qui la suivent depuis 2016, est pétrie d'ambitions au sujet de ces deux terminaux qui vont être projetés dans un marché du smartphone plus concurrentiel que jamais, où l'indifférenciation règne de plus en plus. Le tout dans un contexte ou OnePlus, ex-enfant terrible du marché qui fonctionnait en pure player exclusif (il fallait être "invité pour s'offrir un OnePlus), s'est largement "randomisé" et lutte pour conserver son identitié et sa "OnePlus Touch".

Ce n'est pas du côté stylistique que les 9 et 9 Pro (visuellement très similaires d'ailleurs, ce qui est une volonté de 1+) marqueront le plus nettement, justement, cette différence. Hormis un revêtement poétiquement nommé Morning Mist (l'arrière de la coque est, au bas de l'appareil, très réfléchissante comme un miroir avant de se "brouiller" au fur et à mesure qu'on porte son regard sur le haut du mobile), peu à signaler de ce côté-là. Si ce n'est que, comme toujours, les finitions sont irréprochables, et que les deux itérations sont très abouties sur le plan du design, sans en casser le moindre code.

© 1+
© 1+

En revanche comme souvent, 1+ embarque une fiche technique pour le moins robuste dans ses dernières productions : on parle d'un écran de 6,55 pouces avec un taux de rafraîchissement de 120 Hz, de 8 à 12 Go de RAM, d'un processeur Snapdragon 888, de la recharge filaire hyper rapide à 65 W et sans-fil à 15W... rien que sur le OnePlus 9 "basique" !

© 1+

Le OnePlus 9 Pro, lui, ajoute un rafraîchissement adaptatif à son écran, par ailleurs un poil plus grand (6,7 pouces) et certifié LTPO et QHD+ (le OnePlus 9 se limite au Full HD+). Le OnePlus 9 Pro est aussi le meilleur allié possible de la station de recharge sans fil OnePlus Warp Charge, qui le recharge à 50W, le tout sans le moindre câble donc. C'est extrêmement véloce : En 31 minutes, notre exemplaire de test à 9% d'autonomie a atteint les 99% ! Bluffant. Le OnePlus 9 tout court, lui, limité à 15W dans ce mode de recharge sans-fil, aura davantage besoin de laisser les aiguilles défiler pour reprendre du poil de la bête.

Ce n'est évidemment pas tout. L'argument massue de ces nouveaux terminaux, c'est indéniablement leurs blocs photo. Concoctés avec l'apport du spécialiste de la photo Hasselblad, ils ont pour promesse de corriger la (seule) grosse carence jusqu'ici identifiée sur les productions OnePlus, le seul véritable critère sur laquelle la marque marquait un retrait par rapport à la concurrence : la qualité de ses clichés. En en s'associant avec Hasselblad, marque suédoise légendaire dont les boîtiers ont été utilisés sur la lune par la Nasa dès 1969), c'est justement la qualité qu'on shoote...

© 1+

Le procédé (marketing, c'est indéniable) n'est pas neuf : Leica est associé à Huawei, Carl Zeiss à Vivo (avant d'avoir longtemps collaboré avec Nokia). Et dans le domaine audiophile, voilà belle lurette qu'il fait rage également. "Pour le coup, il ne s'agit pas d'une simple collaboration marketing. On parle d'une véritable association à long-terme, en plusieurs étapes, dont les OnePlus 9 constituent la première pierre, nous glisse Julie Arsac, porte-parole OnePlus pour le marché belge. Ici, nous avons bénéficié de l'expertise des ingénieurs d'Hasselblad en matière d'algorythme, de logiciel et d'IA. Ce sont ainsi leurs paramètres equi s'affichent dans le mode Pro, au même titre que c'est le bruit typique du déclencheur Hasselblad qui se fait entendre. Ils ont été très impliqués dans l'amélioration globale de la fonction photo. Mais il ne s'agit pas encore d'une collaboration matérielle. Cela viendra : Hasselblad fabriquera un jour les capteurs des smartphones OnePlus".

En attendant, la gamme 9 ne se moque pas de nous : Le 9 "classique" embarque le haut du panier de chez Sony comme capteur principal, 48 Mégapixels et ouvrant à f/1,8. Un ultra grand angle de 50 Mpx et ouvrant à f/2.2 est également de la revue sur le bloc photo dorsal, ainsi qu'u capteur monochrome de 2 Mp. En caméra frontale, du Sony toujours, capable de capturer en 16 Mp. Tout ce beau monde filme en 4 et même 8K, à 30 FPS...

Le OnePlus 9 Pro va encore plus loin : il ajoute à cette fiche photo déjà fort cossue un capteur Téléobjectif de 8 Mégapixels.

Disponible en trois finitions (Artic Sky, Astral Black et Winter Mist), le OnePlus 9 coûtera 699 € (8 Go de RAM, 128 Go de stockage) et 799 € (12 Go - 256 Go de stockage). Il sera disponible en précommande dès aujourd'hui via OnePlus.com, Proximus, Vanden Borre, Fnac, Coolblue, Telenet et Krefel.

Le OnePlus 9 Pro sera disponible en vente à partir du 31 mars et le OnePlus 9 à partir du 26 avril via OnePlus.com, Proximus, Vanden Borre, Fnac, Coolblue, Telenet et Krefel. Le OnePlus 9 Pro, dispo en 4 coloris, vaudra lui 999 € maximum (12 Go + 256 de stockage), et 899 € en configuration 8 Go + 128. 

Le chargeur sans fil OnePlus Warp Charge 50 sera, pour sa part, disponible au prix de 69,95 €.

Enfin, la OnePlus Watch, première montre connectée de la marque, arrivera à une date ultérieure, à un prix  qui débutera à partir de 159 €.

© 1+