Dès 16 h GMT ce lundi, le site de Facebook indiquait "ce site est inacessible", "impossible de trouver l'adresse du serveur". La panne semblait durer depuis environ une heure, affectant des dizaines de millions d'utilisateurs.

En fin de soirée, le groupe n'avait pas encore communiqué sur son origine. Selon une journaliste "Tech" du New York Times qui dit avoir été contactée par par quelqu'un qui travaille pour Facebook, le personnel rencontrerait également des problèmes. En effet, leurs badges d'accès aux locaux de l'entreprise ne fonctionneraient plus. Et de ce fait, les recherches sur la panne se trouveraient ralenties. "Ce matin, les employés ne savent pas entrer dans les bâtiments pour commencer à évaluer l'étendue de la panne parce que leurs badges ne fonctionnent pas", a tweeté Sheera Frenkel.


D'autres personnes travaillant pour WhatsApp, contactées par la chaîne américaine NBC, ont expliqué qu"'aucun service interne ne fonctionne, à part les mails et le calendrier".


Plus tard dans la soirée, l'AFP indiquait que les employés ne peuvaient plus communiquer entre eux, le système de messagerie interne étant aussi inaccessible. Selon les médias américains, ils ne peuvent pas non plus joindre les datacenters pour résoudre la panne. Leurs codes d'accès ne fonctionnent plus, car le système qui contrôle leur identité et permet d'ouvrir les portes serait aussi inutilisable.