New-Tech

Il a récemment été décidé de lancer une grande opération de screening et de nettoyage éventuel de tous les systèmes informatiques fédéraux sensibles. Dans ce cadre, la CIA, l'agence de renseignement américaine, a proposé son aide, que les services belges ont refusée, rapportent vendredi L'Echo et De Tijd. La Chancellerie du Premier ministre et d'autres organes stratégiques sensibles, comme la Sûreté de l'Etat, sont concernés par cette opération dont la Belgique a décidé de s'occuper elle-même, ne faisant pas non plus appel à une société privée.

Le parquet fédéral avait confirmé jeudi qu'après les Affaires étrangères, c'était le système informatique du SPF Economie qui avait été touché au début de l'année par un virus espion extrêmement complexe.

L'administration des Affaires économiques est chargée du dossier du remplacement des F-16, dont les retombées économiques sont estimées à plusieurs milliards d'euros pour les différentes sociétés candidates, écrit le quotidien économique, qui s'interroge sur la raison de ce piratage.

Disclaimer: Belga diffuse quotidiennement des dépêches reprenant des informations provenant d'autres médias. Ces dépêches sont identifiables par le mot-clé PRESS. Belga ne peut toutefois pas être tenu pour responsable de ces informations fournies par d'autres médias. Merci aux rédactions qui les utiliseraient de toujours citer la source exacte des informations relayées par Belga.