Le retour du téléphone à clapet, mais avec un écran pliable et un tarif probablement au-delà des 1.000 €. Confirmation dans une semaine.

La nostalgie du Motorola Razr, avec la technologie de l'écran pliable. Telle est est la double carte que s'apprête à jouer Samsung, en lançant, incessamment, son deuxième smartphone à écran dépliable (après le Galaxy Fold). Il s'agira du Galaxy Z Flip, et il sera plus que probablement officialisé ce 11 février à San Francisco, où la star de l'événement restera le Galaxy S20, moteur de ventes annuelles et vitrine techno pour le géant sud-coréen.

Comme c'est de coutume aujourd'hui, on sait tout ou presque des deux futurs produits. Concernant le Galaxy Z Flip, c'est cette fois par l'entremise d'une vidéo que le leakeur Ben Geskin s'illustre.

Cette séquence confirme la conception et le design du terminal, inspiré des poudriers de maquillage. L'engin, forcément épais, est muni d'un tout petit écran OLED en façade en mode "fermé". Il est en revanche plus facile à glisser dans un poche ou un sac qu'un smartphone traditionnel. Ouvert, il déroule un écran (6,7 pouces de diagonale annoncée) par nature beaucoup plus long que ceux que nous avons l'habitude de manipuler. Il faudra juger, une fois déployé, de sa capacité à être utilisé d'une seule main.

© WINFUTURE

Côté portefeuille, des rumeurs et analyses positionnent autant l'appareil juste sous la barre des 1.000 $ qu'à la hauteur, sans doute plus réaliste, des 1.499 $. Il faudra voir les composants exacts qu'embarquera la machine, qui devrait toutefois, c'est acquis, être moins chère que son grand frère le Galaxy Fold. 

Confirmation dans une semaine, le 11 février.