New-Tech

Tinder, la célèbre application de rencontre lancée en 2012 qui s’est imposée à travers le monde, cherche à se renouveler. Comment ? En se lançant dans la création d’une série où le principe du "swipe" - utilisé sur l’application pour signifier son intérêt pour une personne ou non – sera utile pour choisir la suite de l’histoire, peut-on lire sur Reuters. Bref, une série interactive ou le choix du spectateur a son importance.

Tinder se lance donc dans la course aux contenus "originaux", comme Netflix, Apple et compagnie. Mais, loin de les concurrencer (pour le moment ?), l’objectif de l’application est surtout d’introduire quelque chose de nouveau, d'accentuer sa cote de popularité et surtout de maintenir les personnes sur l’application le plus longtemps possible. Car qui dit série interactive dit temps de consommation et donc un potentiel revenu publicitaire conséquent.

Se diversifier pour mieux grimper

Tinder s’éloigne donc de son "marché", la rencontre en ligne, pour se diversifier. Selon une source interrogée par Reuters, le projet de série comporte plusieurs épisodes apocalyptiques et a déjà été tourné au Mexique à la fin du mois d’août.

Une stratégie que Match Group, qui possède Tinder et qui a fait son entrée en bourse en 2015, espère payante. C’est ce qui leur permettra de faire monter encore et toujours le cours de leur action, qui est passée d’environ 13 dollars en 2015 à plus de 90 dollars pour son plus haut en août 2019.

Reste à voir comment le public va réagir à cette arrivée qui sera certainement synonyme de publicité et de partage de données. Mais ça, c’est une autre question.