Ce mardi, Test Achats s’est joint à seize autres associations de consommateurs pour déposer une plainte auprès de la Commission européenne contre le réseau social chinois TikTok. " À côté de cette plainte, Test Achats a également alerté l’Inspection économique. L’organisation de consommateurs veut que la plateforme devienne un environnement sécurisé et respectueux des droits des consommateurs, en particulier des plus jeunes ", explique Test Achats.

C’est en analysant les conditions générales de ce réseau social très populaire auprès des jeunes que Test Achats et d’autres organismes ont découvert de gros problèmes, notamment au niveau des droits à l’image. " Une des caractéristiques de TikTok est que les utilisateurs peuvent acheter des pièces qu’ils utilisent comme cadeaux virtuels pour les célébrités qu’ils apprécient. Cette politique d’objets virtuels contient des clauses abusives et des pratiques trompeuses. Ensuite, TikTok ne protège pas suffisamment les enfants et les adolescents contre la publicité cachée. Les utilisateurs sont incités par des influenceurs à participer à des concours de hashtag de marque où ils sont encouragés à créer un contenu spécifique. Enfin, les pratiques de TikTok en matière de traitement des données personnelles sont trompeuses. "

Et Test Achats d’espérer des changements. "Un meilleur TikTok, respectueux des droits de ses utilisateurs, est possible, et c’est cela que nous voulons", conclut Julie Frère, porte-parole de Test Achats.