New-Tech

Un journaliste de la VRT a contrefait un incident de tir lors d'un reportage à Haïti


BRUXELLES Le journaliste Robin Ramaekers de la VRT a contrefait un incident de tir laissant accroire que son équipe de reportage avait été la cible d'un incident de tir dans un camp de tentes accueillant des victimes du tremblement de terre en Haïti, en manipulant les prises de son. Les faits ont été commis lors d'un reportage réalisé sur place en octobre de l'an dernier. C'est ce que rapporte jeudi De Morgen.

"Une faute déontologique grave", souligne le rédacteur en chef Kris Hoflack qui n'a découvert le pot aux roses que la semaine dernière. Si, en tant que service d'information, vous vouler garantir fiabilité et véracité, alors vous ne pouvez pas tolérer de telles choses, affirme-t-il.

Il aurait été question, dans un premier temps, du licenciement du journaliste. "Mais finalement, nous avons quand même décidé de maintenir Robin en poste. Bien entendu, il s'agit d'un incident très grave. Mais les êtres humains font des erreurs et Robin reste un excellent journaliste. Le journaliste ne pourra plus réaliser de reportage à l'étranger pendant une durée indéterminée.

© La Dernière Heure 2011