New-Tech

Bilan mitigé pour Windows Vista après huit mois de vie sur le marché

BRUXELLES Sorti le 30 janvier 2007, le dernier bébé de la famille Windows peine encore à convaincre le public. Son grand frère, Windows XP, continue de satisfaire une majorité de personnes de par le monde.

En ce mois d'août 2007, selon l'Institut d'études du Web XITI, plus de 6 % des visites effectuées sur les sites du panel étaient effectuées avec Windows Vista, la part d'XP s'élevant quant à elle à 83 %. La percée de Vista n'est pas fulgurante. Après le même laps de temps, XP dépassait les 15 %.

"La version Vista du programme se vend bien, mais moins bien que les versions antérieures", explique Neji Ben Mosbah, du rayon logiciels de la Fnac, "beaucoup de gens n'en veulent pas, à cause notamment des problèmes de compatibilité et du prix : les gens veulent attendre d'acheter une nouvelle machine, sur laquelle Windows Vista est imposé, plutôt que d'investir dans l'achat du programme." Chez Exell, Abdullah Caliskan nous rappelle que les débuts d'XP étaient similaires à ceux de Vista aujour- d'hui, compatibilité, etc.

"Depuis l'arrivée de Vista, on me réclame plus souvent XP que du temps du règne d'XP. Certains hésitent même à acheter une nouvelle machine à cause de Windows Vista, les gens se méfient du nouveau produit" , poursuit Abdullah Caliskan, d'Exell.

Nouveau coup dur pour Vista : le comité olympique à Pékin a annoncé en août qu'il choisissait la version XP de Windows afin de gérer le bon déroulement des Jeux Olympiques : notamment pour sa stabilité.

Windows Vista, gendarme qui veille au téléchargement illégal, aura-t-il le temps de s'installer avant que sa relève arrive ? Elle est déjà prévue pour 2010 avec le "révolutionnaire " (tout comme ses prédécesseurs) Windows Seven.