Non, boire de l’eau toutes les 15 minutes ne protège pas du coronavirus

Pas plus que l’ail, l’oignon ou encore l’urine de vache… Depuis l’apparition du coronavirus et sa faculté à se propager, les rumeurs les plus folles ont circulé sur les moyens les plus efficaces pour se protéger.

Pas plus que l’ail, l’oignon ou encore l’urine de vache… Depuis l’apparition du coronavirus et sa faculté à se propager, les rumeurs les plus folles ont circulé sur les moyens les plus efficaces pour se protéger. 

Pourtant, ce n’est pas faute de répéter que le meilleur moyen de tenir le virus à l’écart est d’adopter des gestes simples, à commencer par se laver les mains toutes les heures. Au-delà de cela, sur les réseaux sociaux, de pseudo-avis scientifiques vantent les mérites de certains autres gestes. Une récente publication, attribuée à des médecins japonais, recommande ainsi de boire de l’eau toutes les 15 minutes et précise : "Même si le virus pénètre dans votre bouche, l’eau potable ou d’autres liquides le laveront à travers votre œsophage et dans l’estomac. Une fois dans le ventre, l’acide gastrique tuera tout virus…" Une recommandation sans aucune valeur scientifique, bien entendu.

Pas plus que certaines autres idées farfelues. Pour lutter contre le virus, rien de mieux que le yoga, estime Adityanath, ministre en chef de l’Utar Praddesh, un État du nord de l’Inde. Le président du parti nationaliste Hindu Mahasabha va encore plus loin dans l’absurde, recommandant l’urine de vache pour tout purifier et tuer les miasmes. La vache étant un animal sacré en Inde, peut-être ont-ils tendance à lui attribuer des pouvoirs surnaturels…

Quant à l’ail, reconnu pour ses vertus pour la santé, il n’est assurément pas néfaste d’en consommer, au contraire, mais de là à en faire le remède miracle contre le coronavirus… Là aussi, aucun fondement scientifique ne permet d’en attester !

Une autre publication préconise un test d’autoévaluation simple pour détecter les premiers signes de coronavirus.

"Respirez profondément et retenez votre souffle pendant plus de 10 secondes. Si vous le terminez avec succès sans tousser, sans inconfort, étouffement ou oppression, cela prouve qu’il n’y a pas de fibrose dans les poumons, ce qui indique essentiellement aucune infection", peut-on lire.

Il va bien entendu de soi qu’un tel test n’a pas été recommandé par l’OMS ou une quelconque autorité sanitaire. Il n’a aucune valeur scientifique. Pour détecter les premiers signes de l’infection, prendre sa température deux fois par jour ainsi que surveiller l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…) restent les gestes à adopter.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be