Variole du singe: quinze cas détectés au Québec, trois cas suspects négatifs au Maroc

Dix nouveaux cas de variole du singe ont été recensés au Québec, portant le nombre total à 15, ont annoncé mardi les autorités sanitaires canadiennes qui disent s'attendre à des cas supplémentaires dans d'autres provinces du pays. La variole du singe, détectée ces dernières semaines en Europe et en Amérique du Nord, est une maladie rare originaire d'Afrique dont on guérit en général spontanément.

Variole du singe: quinze cas détectés au Québec, trois cas suspects négatifs au Maroc
©AFP

"Nous nous attendons à ce que d'autres cas soient confirmés au cours des prochains jours", a déclaré Jean-Yves Duclos, le ministre de la Santé, qui a indiqué que des échantillons étaient en cours d'analyse.

"Nous avons mis en place plusieurs mesures pour déceler les cas et contenir la propagation de la variole du singe au Canada", a-t-il ajouté, précisant que "la situation était différente de ce qu'elle était avec l'émergence du Covid".

Le gouvernement fédéral a mis à "disposition le vaccin Imvamune et des médicaments stockés dans la réserve nationale stratégique d'urgence". Les premières doses du vaccin ont été livrées mardi à la province du Québec.

S'il n'existe pas de vaccin contre la variole du singe, qui se guérit généralement d'elle-même, un vaccin contre la variole peut être utilisé pour protéger les cas contact.

Le Canada avait confirmé ses deux premiers cas la semaine passée dans la province francophone.

La variole du singe est une maladie infectieuse qui est causée par un virus transmis à l'être humain par des animaux infectés, le plus souvent des rongeurs. Mais le virus a été découvert pour la première fois en 1958 au sein d'un groupe de macaques qui étaient étudiés à des fins de recherche, d'où son nom, selon l'Inserm, un important institut de recherche médicale français.

Les trois cas suspects négatifs au Maroc

Les trois cas suspects de variole du singe détectés lundi au Maroc sont négatifs, a indiqué mercredi le ministère de Santé dans un communiqué. "Les trois cas suspects se sont révélés négatifs à l'issue des analyses de laboratoire effectuées à l'hôpital militaire Ibn Sina de Marrakech", a précisé le communiqué.

Les cas négatifs sont "en bonne santé et pris en charge conformément aux procédures sanitaires en vigueur", a souligné le ministère de la Santé.

Lundi, ce dernier avait dit avoir découvert trois cas suspects, sans préciser leur identité ou lieux de détection.

En raison des risques de propagation du virus, le Maroc -- en pleine saison touristique -- a publié un "plan de surveillance et de riposte" pour la détection et le traitement de cette maladie.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be