Variole du singe: si vous contractez la maladie, l’ECDC recommande d'isoler votre hamster voire de l'euthanasier

L'ECDC a émis des recommandations spéciales pour les propriétaires de petits rongeurs, afin de stopper la propagation de la variole du singe.

Le nombre de cas confirmés de variole du singe ne fait qu'augmenter dans le monde et en Europe. Avec 85 cas dans l’Union européenne, dont 7 en Belgique et 219 personnes touchées dans le monde, la variole du singe se transmet plus fortement qu’ordinaire.

Pour stopper cette propagation, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) vient d'établir une liste de recommandations.

Parmi celles-ci, une revendication a retenu notre attention: la mise en quarantaine des rongeurs domestiques, comme les souris, les cochons d’Inde, les hamsters ou encore les gerbilles, qui sont plus fragiles et sensibles à la variole du singe.

L'ECDC suggère donc aux propriétaires d'isoler leur rongeur, de préférence dans des laboratoires gouvernementaux, comme le rapporte 7sur7. "Les rongeurs de compagnie devraient idéalement être isolés dans des installations surveillées, respectant les conditions d'isolement respiratoire (par exemple un laboratoire) et de bien-être animal (par exemple des installations gouvernementales, des chenils ou des organisations de protection des animaux), et testés (par PCR) pour l'exposition avant la fin de la quarantaine".

Mais l'ECDC ne s'arrête pas là. En dernier recours, il suggère d’euthanasier les rongeurs lorsqu’il est impossible de les isoler et de réaliser des tests réguliers.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be