On sait enfin d’où est venue la peste qui a décimé 60% de la population européenne

Après sept siècles de questionnements, le débat est tranché. La pandémie de peste noire, qui décima une grande partie de la population européenne au Moyen Âge, a émergé en Asie centrale, dans l’actuel Kirghizistan, selon une étude parue mercredi dans la revue Nature.

So. De. (avec AFP)
On sait enfin d’où est venue la peste qui a décimé 60% de la population européenne
©D.R.

L’origine de la "mort noire" est un très vieux débat d’historiens. L’une des pistes souvent avancées était celle de la Chine, mais aucune preuve robuste n’a pu étayer cette théorie. L’épidémie de peste noire a atteint l’Europe en 1346 par le bassin méditerranéen, via des navires transportant des marchandises depuis la mer Noire.

C’est grâce à de l’ADN humain ancien que les chercheurs ont pu remonter à la source. Ils En huit ans, la "mort noire" a tué jusqu’à 60% de la population d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. se sont basés sur deux sites funéraires médiévaux dans le nord du Kirghizistan. Près du lac d’Issyk Kul, une centaine de tombes, datées de 1338-1339, portaient une épitaphe mentionnant une "mort de pestilence", en ancien syriaque. Un indice de surmortalité, bien avant que la peste noire ne frappe l’Europe.

L'ADN dentaire de sept squelettes a montré qu'ils avaient été infectés par la bactérie Yersinia pestis responsable de la peste noire. Il s'agissait en outre d'une souche se trouvant à la base de "l'arbre génétique" de la peste, pile au nœud de la diversification génétique massive associée à l'épidémie en Europe. Ce qui confirme bien, selon les chercheurs, que cette région du Tian Shan a été le point de départ de l'expansion. L'étude établit aussi que les rongeurs actuels du Tian Shan abritent une souche bactérielle la plus proche jamais trouvée de celle des victimes humaines de 1338-1339. À l'époque, les populations locales pratiquaient le commerce à longue distance et vivaient au cœur des routes de la soie. Leurs nombreux voyages ont dû permettre l'expansion de l'épidémie via la mer Noire. Chaque année, des milliers de personnes sont encore infectées par la peste. Dans les montagnes du Tian Shan, les marmottes constituent le principal réservoir animal de la maladie.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be