Le gouverneur du Brabant wallon ciblé par une armée de trolls antivax: "Des trolls néofascistes qui répandent leur haine de la science"

Gilles Mahieu a simplement posté une photo de lui après avoir fait sa 4ème dose. Il a récolté plus de 800 commentaires.

GDS
Le gouverneur du Brabant wallon ciblé par une armée de trolls antivax: "Des trolls néofascistes qui répandent leur haine de la science"
©Shutterstock

On le pensait parti, mais il est de retour, le Covid et son cortège de mesures sanitaires que personne n’aime. Alors que les courbes de contaminations repartent à la hausse, les pouvoirs publics invitent les personnes à risques, les populations plus âgées et tous ceux qui le souhaitent à faire une piqûre de rappel.

Gilles Mahieu est l'un d'eux. Le gouverneur du Brabant wallon a posté un tweet qui peut s'apparenter à un message de prévention où il invite tout le monde à se faire vacciner. "Ça c'est fait ! 4e dose et merci à toutes les équipes à nouveau mobilisées. L'épidémie reprend et les hospitalisations aussi; alors n'hésitez pas, surtout si vous êtes à risque ou + de 50 ans", écrit-il lundi soir, en accompagnant son propos d'un selfie post-piqûre et d'une preuve d'injection.

22 heures plus tard, le tweet a reçu plus de 800 réponses, toutes du même acabit. "Allez mourir avec cette énième doses de rappel, tout le monde a eu le Covid, et ceux qui meurent ce ne sont que des vaccinés", "Jamais", "tic-tac-tic-tac", "RIP", "sans façon merci", "tweet approuvé par big pharma", "Bravo, vous aimez la roulette russe", et ainsi de suite. Certaines étaient plus violentes et insultantes, d'autres plus sceptiques quant à la véracité du geste, d'autres encore lui reprochaient d'afficher un acte médical au vu de tous...

"On en est à plus de 800 trolls, la plupart néofascistes et/ou mode extrême rance et/ou complotistes, qui répandent leur haine de la science et accessoirement de l'humanité suite à ce tweet. Bref, merci à ceux qui travaillent pour notre santé pendant que d'autres se vautrent dans le délire", a réagi le gouverneur socialiste mardi.

On notera qu'une part importante des commentateurs est venue par le biais d'Idriss J. Aberkane, autoproclamé hyperdoctor qui comptabilise plus de 240 000 abonnés.

Contacté, le gouverneur nous explique avoir bloquer la possibilité de commenter après les quelques 800 réponses. "Mais mon tweet continue de voyager en France, surtout repartagé par des comptes anonymes disciples d'Eric Zemmour. S'il y a des menaces dedans, je porte plainte. Cela m'était déjà arrivé une fois sur Facebook, mais dans une moindre mesure. Une personne s'est retrouvée condamnée de la sorte."

Si l’épidémie de Covid fait un retour timide, son pendant complotiste de mouvement de trolls antivaccins est déjà complètement déchaîné.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be