Comment mettre toutes les chances de son côté pour guérir

Les approches qui associent le corps et l’esprit fascinent et attirent toujours plus de personnes. Et pour cause : en jouant sur le mental, les thérapies ont un réel impact sur l’évolution des maladies.

Jasmine Saunier
Guérir est aussi une affaire de mental.
Guérir est aussi une affaire de mental. ©Shutterstock

Selon l’Ordre des médecins, 40 % des Français ont déjà consulté un praticien en médecine douce, un chiffre qui grimpe même jusqu’à 71 % d’après certains sondages. Les techniques psychocorporelles ont le vent en poupe. Quelles sont ces thérapies qui considèrent que corps et esprit sont liés, et qu’une maladie qui touche l’un ne peut que se répercuter sur l’autre ? Loin d’être en marge, méditation, acupuncture, hypnose ou qi gong accompagnent les traitements conventionnels dans les services de rhumatologie, de traitement de la douleur, et même au centre Gustave-Roussy de lutte contre le cancer. L’être humain est un tout. On s’aperçoit aujourd’hui qu’il est bien plus efficace de le soigner comme tel, plutôt que de cibler une maladie ou un organe.

Le corps et l’esprit sont indissociables

Notre cerveau influence le déclenchement ou la guérison des maladies, c'est certain. L'institut de recherche du centre médical de San Francisco a montré que des approches corps-esprit sont efficaces pour lutter contre les douleurs post-opératoires, migraines ou lombalgies chroniques. Les techniques complémentaires sont souvent utilisées pour faciliter la récupération et diminuer les effets secondaires des traitements, mais aussi, parfois, pour guérir ou empêcher les récidives. C'est le cas de l'acupuncture, dans laquelle le patient ne saurait être considéré autrement que dans sa globalité, un système complexe dont il faut rétablir l'équilibre. "Ces temps-ci, on soulage, par exemple, très bien de nombreuses personnes atteintes d'un covid long, témoigne le Dr Robert Corvisier, acupuncteur. Mais il m'est aussi arrivé de traiter des femmes qui se plaignaient de cystites récidivantes, et une jeune fille qui souffrait de pancréatites à répétition." Quelques exemples impressionnants de guérison par le mental ont marqué les esprits. C'est le cas de ce lama tibétain, dont l'histoire a été attestée scientifiquement. Atteint d'une gangrène réputée incurable, Phakyab Rinpoché est parvenu à guérir après trois ans de méditation intensive. Seul un pratiquant très expérimenté peut obtenir un tel résultat ; c'est pourquoi, il participe désormais à des protocoles de recherche.

Les pouvoirs de la visualisation

Parmi les méthodes corps-esprit, l'hypnose utilise tout particulièrement les pouvoirs de l'imagination. Lors d'une séance, le praticien suggère à son patient d'imaginer des scènes qui modifieront sa façon de voir les choses et peuvent conduire le cerveau à libérer des substances chimiques capables de participer à la guérison. "La parole amène à l'émergence d'une image, qui va permettre à la personne de ressentir son corps différemment", résume le psychologue et hypnothérapeute Antoine Bioy.

L'hypnose a fait ses preuves pour lutter contre la douleur ou l'état dépressif, deux paramètres qui jouent un rôle important dans la guérison.

Certaines études ont même suggéré qu’elle pouvait renforcer les défenses naturelles de l’organisme. Ce phénomène a, par exemple, été mis en évidence par des chercheurs américains sur le cancer du sein, dans une étude publiée dans le Journal of Psychosomatic Research. Après être restées longtemps dans l’ombre, les thérapies psychocorporelles bénéficient donc enfin d’une légitimité, y compris de la part des médecins. Et on peut désormais avouer à son généraliste que l’on fait de l’acupuncture ou de la méditation…

Lutter contre le stress

Ce n'est plus un secret, il augmente les risques de presque toutes les maladies, notamment cardiovasculaires, et entrave la guérison. Tout commence dans le cerveau, par la libération de neurotransmetteurs, des messagers qui déclenchent des cascades de réactions chimiques partout dans le corps. L'une des conséquences, bien établie par des études scientifiques, est un affaiblissement du système immunitaire. Mais ces recherches ont aussi montré que l'on pouvait agir, et que maîtriser le stress améliorait les chances de guérison. La méditation de pleine conscience intéresse ainsi particulièrement les chercheurs, comme le neuroscientifique français Antoine Lutz. Selon lui, la méditation permet de prendre du recul, d'accepter et de surmonter des événements stressants. Ses bienfaits ont été mis en évidence grâce à l'imagerie cérébrale. Ceux du yoga, également très documentés, associent les effets de la méditation à ceux du mouvement. L'esprit s'apaise d'autant mieux que les tensions physiques sont calmées.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be