Comment s'armer contre la gastro qui court en ce moment

En Belgique, les épidémies de gastro-entérite coïncident avec celles de la grippe et de la bronchiolite. Nous y sommes.

Il faut simplement bien s'hydrater
Il faut simplement bien s'hydrater pour traiter une gastro. ©Copyright (c) 2022 Inside Creative House/Shutterstock. No use without permission.

Nous y voilà donc en plein. Ce qui cause le plus souvent ces affections sont les rotavirus chez les enfants de moins de 5 ans et les norovirus chez les adultes. Ils sont responsables de ce que l'on appelle aussi les grippes intestinales ou les diarrhées virales. On peut ne pas ressentir de symptômes, nous explique le docteur Bernard mais quand on en a (la plupart du temps), on le sent passer : nausées, vomissement, diarrhée par moment, crampes absominales et même parfois des frissons et des maux de tête accompagnent ces désagréments. Heureusement, tout cela est bénin dans la grande majorité des cas (attention aux femmes enceintes, aux enfants et aux personnes âgées cependant) et disparaît au bout de 24 à 48h. Il n'y a rien à faire hormis beaucoup s'hydrater pour éviter les complications.

Des virus très tenaces

Mais comme ces gastros sont virales, elles tournent et on peut les enchaîner. Et si la réponse immunitaire est finalement robuste, son efficacité est de courte durée (entre trois et six mois) contre la même souche. Sauf que l'on compte 5 souches différentes de norovirus ! En plus, les norovirus sont très vivaces : la plupart résistent au savon, aux nettoyages à l'eau de javel et aux gels hydroalcooliques. Et vivent très bien entre 0 et 65° ! Ils vivent donc facilement des heures sur les mains, les aliments et les surfaces des habitations. Enfin, seules 10 particules virales sont nécessaires pour le contracter alors qu'une personne malade en excrète... des milliards dès qu'ils sont infestés et ce jusque 48h après la fin des symptômes.

Une résistance naturelle

Le mieux est donc de s'en préserver. En cette période, on se lave très fréquemment les mains surtout au bureau ou quand une personne est malade dans l'entourage, on lave ses légumes et ses fruits et les plans de travail. Si l'on tombe malade, on s'isole.

Avez-vous aussi remarqué que certaines personnes n'en attrapent jamais ou quasi jamais ? C'est qu'ils sont préservés naturellement. Des études scientifiques remontant à 2020 ont démontré que les individus appartenant au groupe sanguin B y sont très résistants. De même que 20% de la population européenne qui ne fabriquent pas un certain antigène, le H1. A l'inverse, les groupe AB, A ou O seraient plus enclins à la gastro.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be