"La Belgique est à la croisée des virus": pourquoi les Belges font face à une montée des cas

Covid-19, début de grippe, bronchiolite, gastro : les médecins font face à une forte activité.

Doctor,Using,Stethoscope,To,Listen,Senior,Man,Heart,During,Examination
©Shutterstock

Depuis plusieurs semaines, les cabinets des médecins généralistes ne désemplissent pas. Il faut dire que contrairement aux deux années précédentes, c’est une triple épidémie (grippe-bronchiolite-Covid) que les hôpitaux et la première ligne doivent affronter.

À l'approche des fêtes de fin d'année et alors que la Belgique traverse une énième vague de Covid, les experts et certains membres du gouvernement plaident pour un retour des gestes barrières et une accélération de la vaccination, même si les chiffres restent rassurants chez nous. "La Belgique est à la croisée des virus et ça se ressent dans nos cabinets médicaux, rapporte Dirk Devroey, médecin généraliste et professeur à la VUB. On voit énormément de patients qui veulent avoir un rendez-vous pour montrer leurs symptômes et avoir une attestation d'incapacité de travail. Il y a une forte demande et c'est normal car on voit beaucoup d'infections qui circulent et tout le monde travaille encore. Les virus se propagent dans les transports publics, les entreprises et les rassemblements privés, l'activité est donc particulièrement forte en ce moment."

Au vu des conditions météorologiques actuelles, les virus se multiplient facilement car il y a beaucoup d'hôtes. Ainsi, beaucoup de gens tombent malades, et par une fragilité liée à la saison, ces différents virus ont plus de facilité à nous contaminer les uns et les autres. Et si le pic de RSV (virus respiratoire syncytial) ou virus bronchiolite est derrière nous, après avoir submergé les unités pédiatriques, celui de la grippe ne le sera pas avant fin janvier ou début février de l'année prochaine. "La grippe débute à peine et reste encore sporadique en Belgique mais on voit déjà que le niveau est plus fort que les années hors Covid, explique le Dr Devroey. Le virus est plus actif cette saison et il y a plusieurs hypothèses explicatives, notamment le fait que notre système immunitaire a été peu stimulé ces dernières années mais nous n'avons pas assez de preuves pour l'affirmer. " Face à cette situation, les médecins rappellent les gestes simples mais utiles à appliquer en cas de symptômes : s'isoler le plus possible, porter un masque en public et faire un auto-test si suspicion de Covid-19.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be